• hirondelle jolie demoiselle

     


    Dans mes ailes
    Jolie demoiselle
    Glisse un peu ton cou
    L'abri y est doux
    Pour te faire un nid de plumes
    T'endormir en draps de lune

    Si tu pleures
    Je serai l'hirondelle
    Enserrant ton cœur
    D'un rayon de miel
    Pour y faire naître un printemps
    En chasser tous les tourments


    J'ai pour ton réveil

    Un rayon de soleil
    D'infinies caresses
    Une immense tendresse
    Pour parer ton corps de joies
    Murmurer l'orage s'en va

    Viens tout près
    Me dire en secret
    Que l'amour est mort
    Mais tu rêves encore
    Moi je serai la lumière
    De tes ténèbres solitaires


    Sur ma joue

    Dépose un baiser
    Comme un espoir fou
    De complicité
    Je pourrais tant m'émouvoir
    D'amour même sans le vouloir

    Si tu pars
    Au gré des hasards
    N'oublie surtout pas
    Que dans mon regard
    J'ai pour toi cette lueur
    En perles de larmes au cœur

    Un sourire
    Te fera guérir
    Des blessures d'amour
    Ou des mauvais jours
    Et tu prendras ton envol
    Aimée d'une autre luciole

    Les ténèbres
    De leur chant funèbre
    Saigneront mes veines
    Célébrant ma peine
    Et mon bonheur de savoir
    Ton âme nourrie d'espoirs


    1 commentaire

  • 6 commentaires
  •  

    Je suis allée me perdre au milieu de la forêt et j'ai poussé un hurlement terrible. Un cri qui a déchiré le silence des arbres et qui a fait s'envoler des myriades d'oiseaux. Leurs plumes se sont greffées dans mes cheveux et mon esprit a volé avec eux. Le ciel pour mémoire. Leur chant s'est mêlé à ma voix. En suspens. Mon cri s'est perdu dans les feuilles. L'écho me l'a renvoyé maintes et maintes fois. Il était dur. Il était fou. Il a emporté ma rage, ma colère et ma peine. Il a emporté mes larmes, mes rancœurs et mes haines.

    Je suis allée me perdre au milieu de la forêt et j'ai étreins le plus grand arbre. Ma tête dans son cou rugueux, mes bras autour de l'écorce tiédie par la douceur de la journée. Sa sève a brûlé ma chair et s'est écoulé dans mon sang. Nos cœurs ont battu à l'unisson. Il m'a transmis force et courage. Nos murmures se sont chuchoté des berceuses. Apaisement, sérénité. J'ai senti les vibrations de son âme et le frémissement de la mienne. Je l'ai serré si fort que ma joue s'est égratignée sur son tronc, que mes paumes ont laissé une empreinte indélébile au creux de ses bras solides.


    1 commentaire


  • L'inceste : enfances brisées, vies explosées
    Ce soir, lundi 10 mai 20.35 sur France 3

    Un documentaire de Alexandra Riguet et de Anne De Réparaz
    Produit par Actual, avec la participation de France Télévisions

    Présenté par Béatrice Schönberg

    Déconseillé aux moins de 10 ans

    C'est le crime le plus secret, le plus tabou. Il touche deux millions de victimes, une des rares estimations que nous ayons concernant l'inceste. Un chiffre qui ne prend pas en compte les nombreuses victimes qui se taisent pour préserver leur famille, par peur, ou par honte.

    L'inceste provoque des dégâts psychiques très peu connus : anorexie, boulimie, alcoolisme, tentatives de suicide. C'est ce que l'on a découvert dans un des rares endroits en France qui prend en charge les victimes de l'inceste, le service du docteur Jehel à l'hôpital Tenon. L'inceste peut être à l'origine de tous les troubles psychologiques établis.

    Même le code pénal ignorait ce mot. Depuis le récent vote de la loi qui inscrit l'inceste dans le texte, on ne demande plus à un enfant s'il a été violé sous la contrainte, la violence ou la menace. Cette loi prévoit des formations, de la prévention, encore faudrait-il que le Ministère de la santé débloque des budgets.

    L'équipe du film a filmé un procès d'assise à Douai, passé du temps avec les victimes soignées par le docteur Jehel à l'hôpital Tenon, découvert le travail de la Brigade des mineurs de Marseille, et le dispositif d'audition plus sécurisant du centre Anne Franck, à Béziers.
    C'est à Béziers, que nous allons rencontrer Gael, 19 ans, violé par son père, enfant, un exemple de la résilience. Nous allons aussi rencontrer des sœurs jumelles qui ont accepté le retour de leur père incestueux au domicile familial.

    Nous verrons que les affaires d'Outreau ou d'Angers cachent d'autres procès hors normes. Nous avons essayé de comprendre comment une fratrie repérée depuis une dizaine d'années par les services sociaux, à Evreux, a-t-elle pu être victime de l'inceste pendant des années sans que personne ne le voie.

    POST-SCRIPTUM

    Débat autour d'auteurs, de réalisateurs, témoins ou experts.


    votre commentaire


  • Ce soir sur Arte, 20h35 : Inceste : familles empoisonnées. Sept victimes de l'inceste décrivent les mécanismes familiaux à l'œuvre dans les abus qu'ils ont vécus. Un film bouleversant.
    Puis à 21h20 : Coupables d'inceste. Quel est le profil d’un homme incestueux ? Pourquoi passe-t-il à l’acte ? Les réalisateurs dressent les portraits psychologiques d'hommes qui ont un jour franchi la ligne jaune.

    Ils sont sept, âgés de 23 à 60 ans. Hommes, femmes, mère, jeunes filles, ils viennent de différents horizons. Tous se livrent à visage découvert, avec courage. Chacun fait part de son histoire, avec ses émotions et ses mots. Des récits à la fois uniques et universels, où il est question des silences, du sentiment de culpabilité, de l'absence de repères, de l'immense solitude, de la lâcheté de toute une famille.
    On ne peut comprendre l’inceste que si l'on prend en considération le fonctionnement de la cellule familiale, et pas seulement la relation abusé(e)/abuseur. C’est un des mérites du film que de mettre au jour ces mécanismes. Le documentaire veut aussi transmettre un message d’espoir en donnant la parole à des hommes et à des femmes qui ont su se reconstruire. Leurs témoignages constituent une main tendue à ceux qui, comme eux autrefois, étouffent aujourd’hui sous une chape de silence.

    Détail du programme, des deux documentaires, du débat à l'antenne et tchat en direct en cliquant ici : ARTE TV


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires