• 6 ans


    Mes parents sont partis. Je pleurais tellement qu'ils pensaient que j'étais effondrée de les voir partir. Mais en fait, j'avais l'impression qu'ils m'abandonnaient à ces gens qui n'étaient plus ni oncle ni tante, mais des gens qui m'avaient fait du mal.

    J'étais inconsolable de voir leur voiture s'éloigner. Je leur en ai beaucoup voulu. Et puis, après tout, pourquoi leur en vouloir à eux? Ils ne savaient rien. Je n'avais rien dit ni rien fait pour empêcher ça. Ces gens continuaient à vivre comme si rien ne se passait. Et moi, je ne pouvais même plus les regarder en face tellement j'avais honte de moi. Je me sentais répugnante, sale et méprisable.

    J'AVAIS 6 ANS.

    Ils ont continué pendant presque 8 ans, à chaque période de vacances. Ils se sont multipliés par 10...

    La nuit et le fait d'aller me coucher devenaient une véritable hantise. Je me disais : "Ils vont venir, qui va venir?" Et je me crispais tellement qu'à chaque fois j'étais presque comme inconsciente. Pour ne plus rien ressentir, je me réfugiais dans cette inconscience et, sous leur poids, je n'étais plus qu'un pantin. Ils font de moi ce qu'ils veulent. Je ne dis rien, je ne me plains pas, je ne pleure même plus.

    Je supporte tout ça à 6 ans, les mains attachées au lit ou derrière le dos.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :