• Dans les escaliers




    Je l'ai croisée dans les escaliers
    L'air de rien, marre de tout
    Gravir les marches
    La mine grave, le regard brave
    Teint blafard des jours sombres
    Teint blanc des jours sans

    Je suis passée juste à côté
    Mais elle ne m'a pas vue
    J'ai frôlé ses cheveux dorés
    Mais elle ne l'a pas su
    J'ai embrassé sa joue glacée
    Mais elle n'a rien senti
    J'ai pris sa main aimée
    Mais elle ne m'a rien dit

    J'avais pourtant tant attendu cet instant si fragile
    Où l'on pourrait se voir
    Où elle ne pourrait fuir
    Où l'on pourrait en rire

    Je l'ai croisée dans les escaliers
    Elle est montée sans moi
    Je suis redescendue chez moi
    Je l'ai croisée sans un regard
    Elle en a même oublié qu'elle s'appelait Espoir...

  • Commentaires

    1
    Mercredi 23 Mai 2007 à 09:54
    espoir
    rime parfois avec noir...je viens te mettre des couleurs sur les murs de la cage d'escalier, peut être que cela attirera son attention la prochaine fois...bise Tendre Flo
    2
    Flo
    Mercredi 23 Mai 2007 à 15:15
    Les couleurs
    pour retenir mon attention également... Je ne me vets plus que de noir en ce moment... Bises aussi Lili et merci
    3
    Mercredi 23 Mai 2007 à 18:52
    ...
    Mais l'escalier tourbillone sans fin, et peut être, avec chance, rencontreras-tu l'autre espoir, celui qui s'arètera pour t'embrasser, pour te prendre dans ses bras, et te réconforter ... Je l'espère en tout cas ... Biyoo
    4
    Flo
    Mercredi 23 Mai 2007 à 19:42
    Moi aussi
    je l'espère très fort, Aphélio. J'espère aussi ne plus tourner sans fin dans cet escalier... Bises
    5
    Marjo
    Mercredi 23 Mai 2007 à 20:03
    tu dois le savoir mais...
    tu écris si bien!!!!
    6
    Flo
    Mercredi 23 Mai 2007 à 20:05
    Tu sais Marjo
    je n'ai aucune confiance en moi-même, à aucun niveau, alors non, je ne le sais pas, mais beaucoup me le disent, je les crois, moi je ne sais pas. La douleur, le malheur, les larmes, les peines et les maux rendent les mots plus beaux, parait-il... Bises à toi et merci
    7
    Marje
    Mercredi 23 Mai 2007 à 20:28
    non je ne crois pas
    que ce soit le malheur qui rend tes mots si beaux. Il t´inspire juste - et seul, ce qui est très regrettable-. Il me semble à te lire que l´acuité de ta plume est devenue ces derniers temps plus intenses, chaque mot parait choisit avec beaucoup plus d´attention et de précision, tes textes y ont réellement gagnés en force. L´intensité de ce que tu as à exprimer vient de ton expérience, mais l´intensité avec laquelle tu le fais ne vient que de toi! bon, j´étudie la littérature, je n´ai donc pas pu faire autrement que d´y aller de ma micro pseudo analyse! ;)ps: eh! ca ne veut pas dire que tu dois t´arreter là dans tes progrès!
    8
    Flo
    Mercredi 23 Mai 2007 à 21:06
    Merci pour
    cette analyse très complète... En effet, beaucoup de progrès me restent à faire, malheureusement, je n'en ai plus très envie maintenant... Plus le courage non plus
    9
    Fiu
    Mercredi 23 Mai 2007 à 21:21
    à 100% d'accord
    avec Marje! Alors nous attendons tes mots suivants. Bises, chère Flo
    10
    Flo
    Mercredi 23 Mai 2007 à 21:27
    Fiu, je vais
    voir mais je ne promets rien... Bises également
    11
    Fiu
    Mercredi 23 Mai 2007 à 21:43
    ...
    Alors on va essayer d'allumer la lumière dans cette cage d'escalier par trop sombre..?..
    12
    Flo
    Mercredi 23 Mai 2007 à 21:49
    C'est très aimable
    à toi de vouloir essayer mais je crains qu'il n'y ait qu'une seule personne qui puisse rallumer la lumière... Et je prie pour que cette personne le fasse rapidement, avant que moi je ne m'éteigne à mon tour...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :