• Si seule... Triste...
    Si désespérée... Désemparée...

    Emmurée dans mon secret... Prison... Tombeau...


    16 commentaires

  • Alors, si ! Aujourd'hui, moi, j'avoue, j'accuse, je dis, je vomis :

    De 6 à 14 ans : j'ai subi des viols multiples et répétés, des jeux sordides, des manipulations, des actes de torture et de barbarie, des punitions, des privations, des périodes d'enfermement et de séquestration, de corruption de mineur, etc... Et tout cela a été commis par des personnes « ayant autorité ». C'est-à-dire des personnes de ma famille, des amis de cette famille et quelques dizaines de sombres inconnus, tous pédophiles. Soit, au minimum, 21 personnes identifiées à ce jour : 8 couples et 5 célibataires.

    A l'âge de 14 ans : j'ai été enceinte de je ne sais lequel de ces monstres. Mais j'ai avorté seule, dans un parking souterrain, avec...

    J'ai souffert (et je souffre encore bien trop) de blessures psychiques et physiques, de vertèbres déplacées, de diaphragme fracturé, de déchirures, d'infections, d'hémorragies. De séquelles, notamment l'anorexie passagère et l'automutilation, les plus dangereux.

    J'ai fait, déjà, de nombreuses tentatives de suicide. Combien ? Comment ? Jusqu'où ? Je ne sais plus.

    Je me demande sans cesse : qui sont les responsables ? Une enfant de 6 ans ? Les adultes ?...

    J'ai peur : du noir, de la nuit, de l'orage, des conflits physiques et verbaux, des éclats de voix. J'ai peur de ne plus avoir d'enfant ni de famille à moi. J'ai peur que ça recommence, des revenants perdus dans les limbes et qu'il faut aider, de l'incapacité de dire NON. J'ai peur de la mort et de la vie...

    Je me pose des centaines de questions : pourquoi moi ? Pourquoi ils m'ont fait ça ? Est-ce de ma faute ?...

    Il n'y a aucune communication possible avec mes parents, aucun échange.

    J'ai besoin d'aider les autres.

    J'ai besoin d'être aimée.

    . . .


    24 commentaires
  • Bien sûr que tu as raison, Heroe.

    L'enfer, ce n'est pas moi, c'est les autres, ce sont les monstres qui m'ont détruite...


    6 commentaires

  • J'ai peur de la petite fille qui est dans mes cauchemars. La petite fille adossée au mur et terrorisée. Face à elle, il y a un homme très grand, C. Il lui demande d'avancer jusqu'à lui mais la petite fille refuse parce qu'elle sais ce qui va se passer si elle avance. Mais elle sait aussi ce qui va se passer si elle refuse.

    Alors, comme elle ne vient pas, l'homme s'énerve; et elle, elle est de plus en plus paniquée. Elle se laisse glisser le long du mur et finit par terre, toute recroquevillée. L'homme avance, il la tire par les cheveux et n'écoute pas si elle pleure. Il l'allonge sur le lit et la déshabille. Et comme elle bouge beaucoup, il lui attache les mains derrière le dos et lui met une main sur le visage pour qu'elle ne crie plus.

    Et puis il la viole, plusieurs fois. Elle, elle ferme les yeux mais quand elle les rouvre, il est toujours là, sur elle. Après, il se lève et va chercher d'autres personnes. Et tous, ils s'amusent avec elle et il n'y a plus de drap pour se cacher. Il n'y a personne pour les empêcher de faire tout ça. La petite fille, elle est seule au milieu des grandes personnes. Elle a très froid, elle a peur, elle a mal, elle saigne beaucoup, mais tout le monde s'en fiche. Elle a beau hurler, les gens continuent de rire comme s'ils ne l'entendaient pas.

    Seul, C. l'entend et ça le rend fou. Alors, il écarte les autres et se met à la frapper avec son poing. Sur le ventre, sur le dos, sur le visage.

    POUR LA FAIRE TAIRE 


    1 commentaire

  • Ses interventions sont réservées, son attitude est attentiste : elle attend de voir comment les choses se présentent avant de réagir. Puis, si nécessaire, elle répond. Plutôt en retrait, elle n'aime pas être au centre des débats.
    Elle est réservée, timide, respectueuse, craintive, modeste, gênée, humble, circonspecte, faible, vulnérable, modérée et tempérée.
    Discrète, polie, quelque peu en retrait, à l'allure un peu timide, elle attend l'occasion propice avant d'intervenir. Elle ne cherche ni à provoquer cette occasion ni à faire "sa place" à tout prix. Elle veut simplement être acceptée par les autres.
    Elle préfère et recherche le calme et la sécurité de la relation à deux. Ce genre de relation permet un échange et une complicité que les relations de groupe ne permettent pas. Elle s'y sent plus à l'aise et plus facilement valorisée. Elle exprime plus aisément son opinion. L'écoute et l'attention qu'elle reçoit lui paraissent plus riches, plus authentiques. Elle s'attache aux autres. Elle pense, avec raison, qu'une personne avec qui elle aura à se lier sera plus encline à réagir positivement à son égard.
    Elle croit en l'authenticité. Son grand rêve est que tout le monde s'accepte et que les "méchants" disparaissent. Néanmoins, malgré ce grand rêve, elle a parfois l'impression qu'elle peut se faire avoir. Elle est incapable d'être agressive et, pour ne pas risquer d'être rejetée, accepte le risque de se sentir exploitée.
    Inquiète et généreuse, elle est plutôt fusionnelle, portée sur l'appartenance, l'entraide, le soutien. Elle est particulièrement sensible et chaleureuse, accepte les autres mais a peur de leurs jugements.
    Elle n'aime pas la confrontation ni l'agressivité en général. Elle affirme qu'elle accepte les autres, tout en étant elle-même habitée par la peur de ne pas être acceptée d'eux. Elle n'a aucune arrière-pensée stratégique ou tactique. Elle est sincère et respecte les autres d'avance, espérant, en retour, être elle-même respectée par eux.
    Son univers est essentiellement centré sur le vécu des personnes qui l'entourent, le sien d'abord, mais aussi celui des autres, et elle est réellement sincère lorsqu'elle s'intéresse aux autres. Elle est toujours soucieuse du bien-être de tous.
    Elle a l'intuition de ce que ressentent les autres. Elle ne veut brusquer personne et tient à ce que tout le monde se sente bien. Elle ne calcule pas son temps lorsqu'elle le consacre à aider quelqu'un. Elle est aussi généreuse de son soutien affectif que de son aide concrète par rapport au travail ou autre. Elle y prend plaisir. Sa générosité donne un sens à sa vie. Elle rassure et a besoin d'être rassurée.
    Elle appuie plus qu'elle ne propose. Respectueuse, elle est à l'écoute des autres. Elle ne parle pas beaucoup mais on la sent présente car son regard est attentif, aux aguets. Lorsqu'elle intervient, ses propos sont prudents, elle s'efforce de ne pas attirer l'attention sur elle. Elle essaie d'être parmi les autres, de ne pas se distinguer.
    Sa "tactique" consiste à attendre et à réagir plus tard. Elle est particulièrement sensible aux manifestations d'émotions. Elle enregistre la communication non-verbale et veut donner aux autres ce qu'elle recherche pour elle-même. Elle aime savoir clairement ce qu'on attend d'elle de façon à pouvoir s'y ajuster. Elle aime intervenir à l'intérieur d'un cadre précis, rassurant et bien défini. Cet assujettissement lui permet de maintenir sa réserve et d'éviter les confrontations.
    Elle déteste toute manifestation d'agressivité et abhorre les conflits. Elle craint d'y être mêlée et n'aime pas voir d'autres personnes être obligées d'y faire face. Elle préfère s'abstenir plutôt que de risquer de déplaire à certaines personnes. Lors de conflits, elle reste silencieuse et préfère plus volontiers endurer son malaise que manifester clairement son désaccord. Elle n'est habituellement pas portée à exprimer ses réactions et ses opinions personnelles ni à dire comment elle se sent par rapport à tel ou tel événement.

    A la limite, elle n'exprime ses sentiments que lorsqu'elle se sent mal. Elle trouve plus facile de se plaindre que de réclamer.


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique