• Je leur écris


    Vous m'avez imposé de multiples abus sexuels avec violence alors que je n'avais que 6 ans. Vous vous êtes servi de la honte et de la menace pour recommencer durant 8 années. Souvent, je pense que le suicide est une solution pour me soustraire à cette souffrance, mais, en fait, je continue de subir, de vivre et de souffrir.

    Aujourd'hui, j'ai perdu toute estime et abandonné tout espoir. Je me suis insensibilisée pour ne plus souffrir, pour ne plus réfléchir et surtout pour ne plus y penser. J'ai étouffé ma rage, ma souffrance et ma peine. J'en arrive à me sentir comme morte, étrangère à moi-même.

    Vous m'avez trahie. Je vous connaissais et j'avais confiance en vous. Désormais, je me méfie de tout le monde et particulièrement des personnes qui semblent aimables. J'ai peur de ne plus pouvoir jamais être proche de quelqu'un, de ne plus jamais être protégée.

    J'ai du faire face à toutes vos violences et vos envies. Tout mon corps a été atteint dans sa liberté et, pour ne pas sombrer, je me suis réfugiée dans le déni. Je pleure très souvent, je n'ai plus d'intérêt ni de plaisir à faire des activités que j'aimais pourtant.

    J'ai été anorexique pendant presque une année. J'ai de longues insomnies, des cauchemars horribles, des difficultés à me concentrer, des pensées de mort et de suicide.

    Je pensais avoir cherché, mérité tout ce que j'ai subi et je me sens si honteuse et si coupable.

    Même si on me répond que ce n'est pas de ma faute, je ne suis pas capable de l'entendre.

    .Il faut que je me raccroche à quelque chose. En m'en voulant à moi-même, je me donne le droit de me détruire et de me haïr. Toujours ce manque d'estime, de courage et ce sentiment d'infériorité face aux gens et aux situations. Je ne sais plus affronter les regards des autres, encore moins moi-même. Par désespoir et pour me punir, je me tourne vers la seule chose qui reste encore à ma portée : la destruction.

    Elle me soulage, me dit que je suis toujours en vie et que je vais payer pour ce que j'ai fait. A force de me mutiler physiquement, je ressens enfin quelque chose grâce à la douleur. Et, en même temps, je me punis d'être encore en vie, d'avoir subi cela. Tous les moyens sont bons pour me détruire et appeler au secours.

    Comment faire pour me faire parler? Comment mettre des mots sur ma propre mort? L'évocation de toutes ces scènes est si difficile à soutenir, à envisager. Je suis continuellement confrontée à l'absence de mots pour décrire l'innommable.

    Comment puis-je témoigner de la réalité du traumatisme que vous m'avez fait subir? Vous m'avez violée. C'est un acte criminel, une torture, une tentative de mise à mort. Vous avez nié mon identité, ma parole et mon refus. J'en suis restée désorientée et sans repères. Vous m'avez asservie à votre violence toute puissante. J'ai rencontré la Mort et le Néant qui m'ont laissée sans mouvement et sans parole. Je me suis effondrée physiquement et psychiquement. Je ne serai plus jamais "comme avant".

    Je vis dans la menace permanente. J'ai peur de ressentir et d'aimer, même de vivre.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Luminescence
    Mercredi 14 Mars 2007 à 19:11
    Bonjour à toi...
    Je viens de tomber sur ton blog, et j'ai put en lire une partie. N'ayant pas subi ce crime que tu narre au cours de ce blog, j'imaginais néanmoins la souffrance qu'un tel crime (je n'ose pas le nommer par son nom, de peur de faire ressurgir en toi cette peine et ce dégout qui te hante), qu'une telle torture pouvait laisser dans la mémoire de la victime, mais, ayant été vraiment bouleverssée par ton blog, je viens de m'apercevoir que la souffrance est 10 fois pire et horrible que ce que j'imaginais. C'est pourqu'oi je t'apporte tout mon soutiens et je suis à 100% avec toi. Même si ce que je vais te dire ne risque malheureusement pas de changer quelque chose à ton passé, j'éspère, quand même que ces quelques mots t'aiderons: Tu n'y est pour rien dans ce qui t'es arrivé, les personnes qui ont fais sa sont des monstres et tu n'a pas a te punir pour ce qu'ils ont fait !!
    2
    myriam
    Mardi 15 Mars 2011 à 19:38
    SALUT
    je comprend toute la douleur que tu a endurés le long de ta vie car ses chose la ne te kite jamais tu a toujours les images, les sentiment enfin breff je voudrait pouvoir te parler hors de sa alors tien mon msn myriamcoelhodu83@hotmail.fr
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :