• La cicatrice


    C'est comme si j'avais une plaie ouverte et un couteau qui ne cesse de remuer à l'intérieur, l'empêchant ainsi de cicatriser.

    Toi, tu as pansé la plaie et, petit à petit, elle a commencé à se refermer et le couteau a disparu. Tu vois, elle peut guérir!
    Tu l'as pansé mieux que personne parce que tu es la seule à savoir me parler et me faire parler, parce que je te fais confiance, parce que tu as dit qu'on allait s'en sortir ensemble et parce que je t'aime.

    Mais tu as retiré ta main trop tôt et la plaie s'est rouverte, le sang s'est remis à couler et la douleur est revenue.

    J'ai mal, N. Reste encore, s'il te plait, pour me protéger et me surveiller. Repose ta main sur la plaie et sois patiente jusqu'à ce qu'elle soit complètement cicatrisée.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :