• La couverture


    J'ai senti qu'elle se levait et je me suis dit que j'allais enfin dormir, que c'était enfin fini. Puis elle s'est rallongée immédiatement. Je la sentais très lourde alors j'ai rouvert les yeux et j'ai vu que ce n'était plus elle mais lui. Lui aussi avait l'air complètement fou. Il respirait comme un chien qui a couru. Il n'avait plus son pantalon, que sa chemise blanche ouverte. Sur ma poitrine, je sentais sa chevalière, une grosse bague très froide.

    La nuit, encore maintenant, je me réveille avec l'impression de sentir à nouveau le froid de cette bague sur moi.

    Et puis j'ai eu très mal. Encore plus qu'avec elle. Je le voyais bouger mais je n'avais pas compris ce qu'il était en train de faire. Je me suis sentie complètement déchirée et très sale. Je ne voulais plus rien entendre, ne plus rien voir de tout ça. J'étais glacée et j'avais très chaud en même temps. Je pleurais mais sans bruit. Juste les larmes qui coulaient sur les joues. Et toujours ce bruit qu'il faisait.

    Je ne sais pas où elle était allée. Je n'entendais plus rien d'autre que lui et mon coeur qui battait très fort. Comme je ne disais rien, il a continué, pensant peut-être que ça me plaisait. J'avais tellement de douleurs physiques et morales en moi que j'ai du être inconsciente un petit moment.

    Quand j'ai rouvert les yeux, il faisait noir. J'étais seule dans la chambre. La couverture était collée sur mes jambes. Alors je suis sortie du lit, je suis allée me laver dans la salle de bains, j'ai mis les draps dans le panier à linge mais je ne savais pas quoi faire avec la couverture bleue marine avec plein de coulures rouges. J'ai pris une petite couette dans l'armoire et me suis recouchée.

    Le matin, la couverture n'était plus dans la salle de bains.


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :