• La distance m'éloigne de toi



    A s'éloigner d'une rive, on risque de perdre pied, de s'égarer, de s'emmurer. A déborder de son carcan de bois, la barque chavire et la vue de la rive s'étrique en s'éloignant de nos chants. Perdre pied pour ne plus revenir.
    On aime ce qui est beau, ce qui rend fort, ce qui tient chaud. On aime ce qui réconforte, ce qui nourrit, ce qui transporte. On aime et on ne se rend pas bien compte de la distance à parcourir pour aimer. La distance...

    Les rues qui défilent, les murs qui désabusent, les villes qui enserrent. Champ clos de la vision de l'amour dans le lointain.
    Pêle-mêle, les attributs des lunes se meurent en dérisoires petites incertitudes. La nausée languit. La chaussée blémit. Il est tard. Il est loin. Je ne sens plus rien. Plus rien d'autre que ce tumulte en ma tête. Ce chaos épileptique de routes disjonctées, ce quiproquo qui me rend aveugle et sourde au moindre murmure.
    Alors, je persiste. Je continue mon chemin vers l'amour lointain, l'amour hautain...


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Août 2008 à 19:12
    La distance...
    Regarde-toi assise dans l'ombre... A la lueur de nos mensonges... Une main glacée jusqu'à l'ongle... Regarde toi à l'autre pôle... Fermer les yeux sur ce qui nous ronge... On a changé à la longue... On a parcouru les chemins... On a tenu la distance... Et je te hais de tout mon corps... Mais je t'adore... Je vis dans une maison de verre... A moitié rempli de ton eau... Sans s'arrêter le niveau monte... Je suis le fantôme qui s'égare... Je suis étranger à ton cœur... Seulement regarde comme on est seul. (Kyo, le chemin). Pour faire écho à cet " Amour hautain " que vous décrivez avec une émotion qui me touche. Bien à vous, Flo. Armanny
    2
    So
    Vendredi 15 Août 2008 à 21:46
    La distance...
    Poison de l'amour, la distance qui te fait me sentir distante... Qui mène au bord de l'abandon dans les pires moments de doute et de désastre, mais qui, pourtant, quand l'amour nous réunit et fait renaître l'espoir, semble disparaître... Alors on a envie plus fort encore de continuer le chemin... A 2.
    3
    Lundi 18 Août 2008 à 10:02
    C'est beau !
    C'est vraiment ce que vous avez écrit... J'ai bien aimé cette longue vision des choses... Chapeau ! N.B/ Je vous invite à me critiquer sur mon blog : (desmots.blogg.org) Merci d'avance. Amar
    4
    Lundi 18 Août 2008 à 18:08
    Ces chemins
    de "maux" seraient, par la grâce des mots, pavés de bonnes intentions : Texte fort..même que tout en finesse.
    5
    Flo
    Mercredi 20 Août 2008 à 13:29
    So, on a envie
    de continuer le chemin coûte que coûte et malgré tout et nous allons le continuer, à deux... Bisous
    6
    Flo
    Mercredi 20 Août 2008 à 13:30
    Amar26366, merci
    de votre enthousiasme! A bientôt sur votre blog, pourquoi pas... Bises
    7
    Flo
    Mercredi 20 Août 2008 à 13:31
    Flâneur, je crois
    que tous les mots ici ont une force intérieure identique à celle des maux... Merci de votre passage et de votre commentaire, bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :