• La mélancolie me colle



    La mélancolie me colle. La mélancolie me rend folle. La même mémoire, le même regard. A la fois vide et triste. A la fois avide et aigri. Méli-mélo dans ma mémoire. Mon histoire me joue le même drame. Encore. Ensuite. En fuite. En furie. La furie de mes yeux. Toujours humides et larmoyeux. La folie de mes lèvres. Toujours tremblantes et palpitantes.

    La mélancolie se lit. Elle se lit sur mon visage. Quand je lis, quand je ris, quand je vis. Quand l'amour est de passage où quand il s'installe. Qu'elle y reste sur ce visage. Elle l'habille. Elle le maquille. Elle l'habite. Elle le ressuscite. Qu'elle y reste et qu'elle y vive. Qu'elle le ravive. Avec son rouge des mauvais jours et son blanc laqué de tourments. Avec son jaune ocré d'automne et son vert fade et monotone.

    La mélancolie monotone me ramène en automne. Déjà. Dégel. Elle me va comme un gant qui camoufle mes doigts. Elle me va comme la fleur qui se cache en mon coeur. Elle me va comme un chat qui ronronne, couché près de son âtre, un chat frileux noirâtre.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Septembre 2008 à 18:55
    Un chat qui ronronne...
    N'est pas comme vous le savez l'expression de sa tristesse. Votre mélancolie, il la partage avec vous, il se porte bien tant que vous lui donnez à se nourrir de votre présence... Pour moi l'animal est salvateur pour le moral mais non magicien ! Je n'ai pas de chien, de chat, de poissons, d'oiseaux. Je préfère des plantes à l'extérieur, des êtres ailés dans la volière au cadre infini sans grillage, et " L'humain ". L'automne est une belle saison comme les trois autres. Le gris du ciel n'est pour moi nul gris en soi. Quand il vente, pleuve, fasse froid, soleil, je m'en arrange. C'est une question d'apprivoisement. Ah ! Que la pensée est belle quand on lui trouve des images... Aimez les jardins, la pluie, les orages, la vague des saisons... Le voile d'un sourire, le langage des fleurs, les choses muettes... Toujours derrière les nuages, existera ce même soleil... Bien à vous, Flo. Armanny
    2
    Mardi 9 Septembre 2008 à 19:40
    notre petite Flo
    toujours dans sa mélancolie ! Le bonheur se lit ainsi que la tristesse. En ce jour j'ai le visage mordu par la douleur, et avec cela, j'ai un rayon de soleil qui m'est apporté dans mon coeur (par tu sais..) qui heureusement me donne qulques traits de sourires. Bises tendres et Bonne soirée
    3
    Mardi 9 Septembre 2008 à 23:10
    Mélancolie, quand tu nous tient
    L'invisible araignée de la mélancolie étend toujours sa toile grise sur les lieux où l'on fut heureux et d'où le bonheur s'est enfuit... mais aussi, la mélancolie est le plus légitime de tous les tons poétiques et il y a une mélancolie qui tient à la grandeur de l'esprit... Bien a vous! Amitiés, plume...
    4
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 09:49
    chère Flo
    la mélancolie, la tristesse seront évacuées par la douceur, la tendresse. Ne laisse pas cette grisaille, cette noiceur occulter ton regard sur ce monde qui te veut du bien. Je t'embrasse Flo, tendrement
    5
    Flo
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 11:12
    Derrière les nuages,
    il y a le soleil de l'amour, Armanny, le soleil de l'amour pour toujours... Bises
    6
    So
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 11:19
    Va...
    Va... mélancolie... Va...va... Moi, j'aime, sur ton visage, lire l'air malicieux, libre et coquin qu'elle laisse quand elle te laisse un peu en sursis. J'aime les sourires sur tes lèvres et les étoiles qui brillent dans tes yeux quand elle s'en va. j'aime le son de ta voix qui respire la joie dès qu'elle n'est plus là. J'aime le soleil que tu laisses s'emparer de toi quand l'amour est là... Un amour qui n'est pas de passage mon ange... pas de passage. De son pas qui n'est pas... sage...
    7
    Flo
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 11:23
    Oui, toujours Saxo...
    Une seule personne peut apporter tant et tant de soleil et de bonheur dans notre coeur mélancolique... J'espère que tu vas conserver longtemps ce sourire... Bisous
    8
    Flo
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 11:24
    Merci Ma Plume
    pour ces quelques mots tout autant mélancoliques que les miens... Bises
    9
    Flo
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 11:26
    Non, Matendreamante,
    la grisaille et la mélancolie n'occultent pas mon regard, elles sont juste complices et ne le couvrent que d'un simple voile, vite levé par la douceur et la tendresse, oui, heureusement... Je t'embrasse aussi :)
    10
    Flo
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 11:28
    So, la mélancolie
    c'est toi qui la chasse... de ton sourire, de ton regard, de ta joie, de ton coeur, de ton amour... Merci pour ça... Bisous ;)
    11
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 16:09
    Douceur...
    Et tendresse sont également pour moi les plus nobles sentiments... Le voile d'un nuage qui couvre la chaleur affective d'un soleil que vous avez symbolisé avec le coeur comme celui de l'amour. Bien à vous très chère Flo, Armanny
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :