• Leur petite pute Fin (Ecrit par toula)



    C'est ainsi que cet homme me prend, comme une pute dit-il lui aussi. Comme une pute... Il s'enfonce dans ma minette, la déchirant à chaque va et vient un peu plus. Je tente de me débattre, mais c'est peine perdue... Je suis à leur merci, comme d'habitude...
    Sa queue me déchire, me lacère mon sexe d'enfant. Des gouttes de sueur me tombent dessus. Il est en pleine transe, « baisant » l'enfant que j'étais. Il le dit, se le dit... « Je te baise petite pute », « tu aimes ma queue... ». Un monologue sordide... dont la voix va disparaître dans mon plus profond inconscient pour ne laisser que de la douleur s'installer.

    Je brûle, mon sexe brûle. Il me secoue comme une poupée de chiffon, me pliant à ses envies. Il s'abandonne, m'insulte, me viole toujours plus fort. Il est déchaîné... Elle le regarde coulisser dans ma minette, je suppose qu'elle aussi était excitée...

    Il me contorsionne, sort son sexe couvert de sang et l'enfonce à nouveau, sans ménagement, pour son plaisir. Il respire fort, je ne le vois plus. Je ne ressens plus que mon sexe se déchirer un peu plus à chaque fois... Je vais devenir folle, folle de douleur...

    Et c'est là qu'il s'effondre sur moi, le visage dans mon cou... combien de temps a-t-il bien pu rester sur moi ? Je n'en sais rien, peut être rien, peut être un instant... trop... Son corps poisseux, repoussant, suintant l'alcool... Il ne jette pas un regard sur moi en se relevant... Trop fier pour s'apitoyer sur moi, sur ça...

    Ils m'abandonnent ainsi... seule, détachée, exténuée, souillée.

    Mes jambes sont recouvertes de sang, de sperme... Je ne suis plus une petite fille...

    Si !!! Je le suis... elle le sait elle, quand je la serre dans mes bras, désarticulée comme je le suis... brisée comme je le suis... Mais toujours là... comme moi...

    toula


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 16 Novembre 2007 à 15:50
    Bonjour Flo....
    il ne sert à rien de remémorer tout ce passer ...cela fait de la peine . Trop de peine ...c'est dur la réalités des choses ...Bisous tendres.
    2
    Vendredi 16 Novembre 2007 à 20:04
    ...
    Toujours la même haine face à cette horreur,toujours la même gerbe pour ces boureaux et la tendresse pour toi.
    3
    Samedi 17 Novembre 2007 à 13:17
    Bonjour...
    un petit vote pour moi !! oui !! alors rendez vous chez moi. Bisous gélés
    4
    Dimanche 18 Novembre 2007 à 15:31
    Flo
    J'ai lu cette série en silence. Toula a su mettre des mots sur l'inommable. De la haine, voilà tout ce qu'on peut ressentir. J'ai posté mon poème de "petit fantôme" nocturne si tu passes chez moi... Je t'embrasse bien fort. J'ai aussi fini ce texte du "lien de sang". Je te le ferai lire si tu veux. Je t'embrasse et pense très fort à toi.
    5
    Flo
    Lundi 19 Novembre 2007 à 15:10
    Saxo, mais si,
    ça sert de se remémorer tout ça, ça sert pour l'oubli, pour le futur, pour les autres enfants, adolescents, adultes ou parents... Bisous
    6
    Flo
    Lundi 19 Novembre 2007 à 15:11
    Merci Souffle
    Amitiés également à toi, bises
    7
    Flo
    Lundi 19 Novembre 2007 à 15:12
    Oui, Ligeia,
    toula a su mettre les mots exacts, les mots vrais, réels et durs, ceux que je ne réussis pas à prononcer ni même à écrire, moi... Je la remercie encore ici pour ce texte qu'elle m'a "offert", bises à toi et je viendrai lire tes poèmes, promis
    8
    Lundi 19 Novembre 2007 à 15:46
    Oui vu sur cet angle....
    Flo alors tu as raison.))Mais ne pas éternisé comme avec la commémoration de la guerre.Bises tendres.
    9
    virginie
    Vendredi 11 Avril 2008 à 11:36
    bravo et merci
    j'ai 17 ans, et j'ai aussi vécu ce que tu as vécu. je prends à peine conscience de ce que mon père a fait. Il m'a détruite de l'intérieur et je n'avais que 9ans. Aujourd'hui il est mort. Je lutte pour me reconstruire avec l'aide d'une femme qui m'a beaucoup aidée. Mais j'ai vraiment du mal à dire avec des mots tous ces maux que je ressens. voila
    10
    x
    Dimanche 30 Novembre 2008 à 15:08
    ...
    se rémémorer tout ça comme vous dites, en y prenant du plaisir. c'est même pas bien écrit. caricatural. à chier, tout comme vos vies. pas la peine de me raccompagner je connais la sortie.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :