• Masque de glace


    Porter ce masque de froideur durant des années pour ne pas tomber plus bas, camoufler derrière ses sourires les plus tendres, ses envies d'être serrée par des bras chauds de tendresse, ses troublantes souffrances, sa peur du gouffre profond et ses vilaines cicatrices du rejet, pour dissimuler le sang glacial inondant ses veines et sa détresse exubérante.


    Porter ce masque de glace et puis, par crainte de ne laisser que des cendres, parce que la vie cogne, là derrière le coeur, tout de même, parce que les pas continuent de s'égrener sur le tracé de la destinée, laisser s'approcher quelques ombres tièdes, quelques feux, quelques yeux.


    Porter ce masque de larmes chaudes qui creusent des sillons en dessous, le long des joues blêmes, et laisser la glace se briser au contact de cette chaleur, et laisser le masque tomber sur un visage d'enfant souriant.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Janvier 2007 à 09:58
    B'jour Flo...
    ...c'est superbe ; j'en ai la gorge nouée. Il y a tellement...d'émotion sous ces mots, c'est un peu comme dans une ballade en forêt, sous chaque détail la vie affleure... Et puis je me reconnais tellement dans ce que tu dis... Bises émues :)
    2
    Mercredi 10 Janvier 2007 à 11:40
    c'est fou que..((
    pour se sentir "bien" on a besoin d'être serrée dans des bras qui nous comprennent...BIses Flo...et prenons notre courage à deux mains !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :