• Maux émaillés



    Les mots sont émaillés, marbrés sur du papier glacé. Les lettres sont comme les couleurs des ailes des papillons. Si on pose le doigt dessus, elles s'effacent éphémères et ne reste plus que la trace de leur vécu. Les lignes sont telles des lames de rasoirs, ouvrant les veines, les artères centrales, les voies limpides, voile impudique. Vois l'impudique qui dépose les maux que je n'ose découvrir. Les mots mort-nés à qui j'insufflerai ce qu'il faut de larmes et de malheurs pour les ramener à la vie



    J'aimerais tellement que les mots coulent en gel, en givre, en jérémiades. Je ne sais dire la mélancolie qui hante ma plume insomniaque. Insomnies comme une claque qui agitent la nuit de ses flaques. Je ne sais voir la lueur que je recherche désespérément parmi les miroirs mortifères, mortes enfers de mes tiroirs.


    Il me fa
    udrait tout oublier, écorcher les mots, les faire saigner, les faire gémir, les faire souffrir à ma place. Fleurs de soufre putrides et délétères. Fausse enfant sordide et solitaire. Mais les maux sont murmurés, murés dans une camisole qui m'isole et me condamne. Mots damnés qui effraient les mots à dire et à maudire. Les mots se marrent dans le labyrinthe de mon intérieur. Les mots se déchirent sur ma page vierge, sans souillures, sans ratures, pure et prude. L'horizon se marre dans la rouille de mon regard. Moi, je me perds dans l'encre séche qui rougit les paumes de mes mains.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Mai 2007 à 10:41
    B'jour...
    ...dis, tu me prêtes ta camisole un moment ? ;) Bises sur tes mots (et aussi pour toi)
    2
    Flo
    Mercredi 9 Mai 2007 à 10:47
    Je sais
    que tu en as déjà une, mais si tu préfères la mienne... avec joie... Bises
    3
    Mercredi 9 Mai 2007 à 12:49
    en voilà bien des ....
    mots (Maux)...non n'écrit pas avec ton sang, si tu veux j'ai de l'encre ici a te donner.(texte très dur en mots) bises tendres Flo
    4
    Flo
    Mercredi 9 Mai 2007 à 12:54
    Très dur en mots,
    oui, ça me fait peur à moi aussi, Saxo... Bises
    5
    Mercredi 9 Mai 2007 à 15:20
    ...
    que dire ... texte splendidement triste ? Magnifiques mots aux sources de tes maux ? Peut-être tout simplement admirer ... en silence ... bizoO
    6
    Flo
    Mercredi 9 Mai 2007 à 15:32
    Tu trouves
    ça splendide et magnifique?? Moi je trouve ça minable et pathétique... Bises Aphélio et merci
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :