• Muette est sa haine


    Poupée lacérée, sans vie

    Aux yeux emplis de terreur

    Qui rêve jour et nuit

    D'échapper à l'horreur

    V
    entre lacéré chaque jour

    E
    ncore et toujours

    Son cri saignant l'amène

    Dans la chambre des peines

    Ventre caressé, oppressé

    Durant toutes ces d'années

    Raide comme une fleur sans tige

    Blanche comme la neige qui se fige

    Muette est sa haine

    Gicle sa colère

    Ses entrailles l'entraînent

    Toujours vers hier


  • Commentaires

    1
    lasaxophoniste
    Dimanche 14 Janvier 2007 à 16:17
    allez,allez.....
    il y a du soleil aujourd'hui pour une fois, essaie d'aller te promené pour te détendre? Bises Saxo
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :