• Plus grandir


    Je suis juste restée une enfant. Et je veux pas grandir. Je veux encore avoir 6 ans. Je veux juste avoir 6 ans.

    Pour elle. Pour qu'elle m'aime encore. Pour qu'elle m'aime comme il le faudrait, comme elle aurait du le faire, avant. Avant de commencer ses jeux avec moi. Avant de satisfaire ses envies, ses pulsions. Envers moi. A l'envers de moi. A l'envers de l'enfance et du bon sens.

    C'est parti dans tous les sens, justement...

    Je suis restée, elle est partie. Elle m'a laissée, elle m'a perdue. Elle m'a abandonnée, là, sur le lit, sale et défait. Je ne me reconnais plus. Sur ce lit bien trop grand pour moi, bien trop vide. Mes mains ne sont plus attachées. Mais mes lèvres, si, toujours. Cousues entre elles... Pas un murmure. Pas un souffle. Rien que le vide de cette pièce.

    Mais, derrière le rideau, je la retrouve, cachée, muette elle aussi, comme moi. Elle n'a pas bougé de sa « chambre » à elle. Elle est restée là. Elle a tout vu, elle n'a rien dit. Elle a tout entendu, elle n'a rien pu empêcher. Et, maintenant, je la serre contre moi, je lui parle, à elle. Je lui montre mes plaies, mes maux, mes pleurs, étouffées dans ses cheveux blonds. Elle est restée là, elle a encore tous ses vêtement, elle. Elle a toujours sont joli sourire rose, ses petites tresses bien lissées, ses yeux ouvert sur l'enfance.

    Face à elle, je recule, je régresse. Je me trouve laide, dégoûtante et je m'en veux. Cette petite poupée que je cachais là, derrière le rideau, est aujourd'hui face à moi. Elle restera mon seul témoin. Je suis sa voix. Elle est mes yeux...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Juillet 2006 à 21:21
    C'est écrit...
    c'est vécu... c'est ressenti... c'est atroce comme ça fait mal... c'est ancré en moi... je ne pourrais jamais oublier... je ne peux vivre sans... mais je ne peux vivre avec...
    2
    Mardi 11 Juillet 2006 à 21:55
    comme promis
    comme tu me l'avais demander voici mon blog après beaucoup de torture je m'y suis jetter en tout cas je m'en veut un peut de ne pas avoir lu ton blog en entier la dernière fois et de t'avoir fait subir cela sur msn la dernière fois la je ne l'ai toujours pas lu en entier mais pour le peut je tenais a te dire que tu a enormement de courage et de merite un jour tu verras tu seras la plus heureuse de tous car tu est celle qui le merite le plus... meme si on ne se connait pas je te porte dans mon coeur et je tenai a mexcusai o pret de toi car tu merite le plus humbl des respect qu'il puisse etre donner a une personne
    3
    Mardi 11 Juillet 2006 à 21:59
    C'est moi
    qui suis désolée de t'avoir si mal accueillie, pardonne-moi mais je suis à bout en ce moment, j'ai beaucoup de mépris sur Msn. Ne m'en veux pas surtout, comprends simplement. Je vais venir te voir. Bises.
    4
    Mardi 11 Juillet 2006 à 22:23
    bonsoir Flo
    tu continues à te livrer,à ouvrir ta boîte à secrets... Ces secrets qui t'ont fait et te font encore si mal... Mais tu as compris que les laisser sortir te serait salvateur et tu t'y tiens, c'est remarquable. Et même si tu en souffres, serre les dents, le meilleur viendra...
    5
    Mardi 11 Juillet 2006 à 22:30
    J'attends le meilleur
    avec tant d'impatience... il arrive oui... mais à quel prix? De plus en plus, j'ai envie et besoin de libérer les secrets, si lourds soient-ils... si douloureux... mais qui sera là, auprès de moi, pour recoller les morceaux de mon coeur après?
    6
    Mercredi 12 Juillet 2006 à 01:27
    je voulais
    t'écrire en interne mais je n'y arrive pas , ça ne marche pas. je voulais t'inviter demain soir.le prob est que je ne sais pas si t'es de la région parisienne
    7
    Mercredi 12 Juillet 2006 à 07:06
    Annousti
    Aucun problème pour écrire en interne, bien au contraire : prends mon Msn. Nous verrons ainsi pour le reste, ok? Bises.
    8
    Mercredi 12 Juillet 2006 à 08:54
    Un
    adulte c'est un enfant qui a perdu ses rêves , moi je veux rester un enfant bisous
    9
    Mercredi 12 Juillet 2006 à 09:20
    Moi aussi
    Pat, je veux rester une enfant, pour garder mes rêves, pour en trouver d'autres... pour chasser les ombres et les cauchemars... pour être à nouveau innocente et surtout... pour que quelqu'un soit là pour moi, pour me protéger... Bises.
    10
    inees A.
    Mercredi 12 Juillet 2006 à 10:01
    tu n'as pas reçu mon
    Mesaage privé, je pense! zutttttt!! tu peux essayer de m'écrire en privé? je ne vois pas ton adresse msn
    11
    Mercredi 12 Juillet 2006 à 10:07
    Désolée Inès
    je l'ai retirée du blog, trop de mauvaises rencontres... J'essaie, en interne, promis.
    12
    Mercredi 12 Juillet 2006 à 10:23
    larmes
    Les larmes coules toute seules......l'enfance brisée, le sourire effacé, un regard en arrière, besoin d'air, l'innocence bafouée, les larmes ne cessent de couler.....
    13
    Mercredi 12 Juillet 2006 à 10:29
    oui
    tu peux vivre avec, être chaque jour plus forte . Courage et bises
    14
    Mercredi 12 Juillet 2006 à 10:31
    Les tiennes...
    ma Véro? C'est toi qui pleures, dis. Parce que moi, oui, aussi. Non, je t'aime, ne pleure pas...
    15
    matendreamante
    Mercredi 12 Juillet 2006 à 11:38
    ma chère Flo
    j'ai passé une nuit bien reposante et j'ai diné! lorsque j'ai ouvert les yeux ce matin, je pensais à toi, à notre dialogue d'hier soir, tu m'apaises, tu sais! je tiens ta main, tires moi vers le haut, je crois en avoir de nouveau envie. je t'embrasse tendrement.
    16
    Mercredi 12 Juillet 2006 à 11:45
    Ma douce
    tendre amante, je suis si heureuse pour toi... si heureuse d'être auprès de toi et que tu tiennes ma main. Ne la lâche pas, je t'en prie, pas encore. Restons ensemble et tout ira bien pour nous deux. Tu vois, la vie revient, pour toi et pour moi, parce que nous le méritons, parce que tu es là, parce que je suis là. Moi aussi, je t'embrasse tendrement, ma douce. Je reste là pour toi, ne t'en fais pas.
    17
    Véro
    Mercredi 12 Juillet 2006 à 17:22
    voilà
    un petit rien, chez moi pour toi
    18
    Dimanche 3 Septembre 2006 à 12:17
    texte
    assez douloureux et cette voix de l'enfant ici ressurgie me bouleverse profondément. Sans voix, sans mots... A tant de silences peut être que l'éclat de ces modestes lignes pourront dire courage, il est peut être encore des espaces virges du malheur où tout est encore possible, où tout peut recommencer.
    19
    Dimanche 3 Septembre 2006 à 12:30
    Je crois que ces espaces
    dont tu parles sont ici justement, sur ce blog, merci encore
    20
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 02:21
    :(
    poignant Flo, l'image, je l'ai lu avec beaucoup d'émotions
    21
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 06:33
    Lightmood
    tout est dit dans le premier commentaire : poignant mais vécu... bises :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :