• Remplir le vide avec... rien

     


    Toujours le même acharnement frénétique à vouloir faire les courses, remplir le réfrigérateur, le congélateur, les placards, les étagères. Me remplir. Et puis, ensuite, cette manie de lire et relire les dates limites de conservation, chaque jour, comme obsédée par ces petits chiffres noirs qui me ramènent inlassablement à la réalité.


    Sans doute pour me donner bonne conscience, faire comme tout le monde, rentrer dans le moule de ceux qui arpentent les supermarchés, s'approvisionner pour rester dans la norme, pour s'apprivoiser.
    Enorme. Et pourtant je me sens vide, seule, sale et vide, je suis vide, vide de sentiments, vide d'affection, vide d'attentions, vide de vie.


    Les viols c'est ça, ça vous vide les entrailles à l'intérieur et il ne vous reste plus que cette enveloppe flétrie, fatiguée et usée que personne ne regarde, dont personne ne veut et dont personne ne se soucie. Une immondice livrée aux coups de pieds de l'indifférence, écrasée par les talons de l'insouciance, un lambeau dégénéré. je ne suis rien.



    Ce manteau d'ordures me dégoûte, me répugne et me fait honte, j'ai honte de moi...


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 30 Avril 2007 à 23:57
    .:.
    Je ne sais pas quoi dire face à toutes les atrocités que tu as subites et que j’ai lu plus loin ; à un moment tu sembles évoquer une confrontation avec « eux », un procès ? où ça en est, comment cela se déroule t’il ? j’aimerais également savoir qu’est-ce qui t’a fait franchir le pas d’en parler et de porter plainte, et surtout savoir qu’est-ce qui a mit fin à tous ces sévices, si tu veux bien en parler. Mes interrogations sont sûrement très maladroites, et je ne saurais pas quoi te dire de plus, je n’ai pas subit tout ça, je ne peut donc pas imaginer, pas dire que je compatie, juste que, je ne sais pas quoi dire, que je suis désolée pour toi n’y changera rien, mais…
    2
    Flo
    Mardi 1er Mai 2007 à 01:40
    Marie-No, pour
    répondre à tes questions, ce procès est toujours en cours, il est très pénible à subir mais avance plutôt favorablement à mon égard, j'ai porté plainte parce que ces personnes me menacent par lettres ou téléphone et que j'ai peur, ce qui m'a fait franchir le pas pour en parler est expliqué (brièvement et maladroitement) au post précédant, quant à ce qui a mis fin à ces sévices c'est le fait que j'ai quitté ma famille après mon avortement pour vivre seule, loin... Voilà, ne t'en fais pas pour la maladresse, je comprends et ça me gêne de moins en moins d'en parler. Merci de ton passage en tout cas et d'avoir pu laisser quelques mots. Bises.
    3
    wanted
    Mardi 1er Mai 2007 à 11:34
    Un vide
    Oui c'est étrange cette obsétion de la bouffe, ma soeur a le même problème, elle en achette assez pour nourrire une 30en de personne^^ Mais je ne sais pas si vraiment acheter à manger nous met dans la norme, surtout que maintenent la mode est à l'extrème minceur. Uu corps malgré son passé est, il me semble quand même précieux. Prendre soin de son corps ne fait jamais de mal. Bien sur parfois le corps nous trahis et nous fait souffrir, mais bon, dans cette vie nous n'avons que un coprs alors autent nous s'y faire, autent l'accepter, et peut-être un tant soit peux l'aimer^^. Sous les ordures ce cache souvent des choses magnifique laissé a l'abondon ou encore oublié. Ne l'oublie pas Flo, ton corps te parait peut-être sal mais sous cette "saleté" ce cache quelque chose de merveilleux^^ Pour le faire sortire il ne faut pas gratter, ni se doucher. Il suffis de faire la par en sois "'dévoluer". Tu es déjà allé si loin que je ne doute pas que tu auras la force d'allé encore plus loin :) Sur ce bonne journée^^
    4
    Mardi 1er Mai 2007 à 12:34
    /
    merci bcoup de ta réponses. Je continurais à te lire, surtt bon courage pr la suite.
    5
    Flo
    Mardi 1er Mai 2007 à 21:04
    Wanted, ce à quoi
    je pensais en disant "norme", c'est faire comme tout le monde, respectel le lien social qui existe dans les supermarchés, remplir son caddy, voir des gens, rencontrer des gens, parler avec eux quelques fois, sourire à la caissière, payer et rentrer chez soi, c'est devenue une routine, comme une manie pour m'obliger à sortir, jouer le jeu de la vie sociale... Moi, je ne trouve rien de beau sous les ordures, rien de beau en moi, peut-être quelqu'un qui me connait pourra me le dire, j'aimerais bien l'entendre en tout cas... Merci de ton passage, toujours, bises
    6
    wanted
    Mardi 1er Mai 2007 à 22:38
    autent
    Autent pour moi^^ (pour la norme)^^ J'avais pas vu ça sous cet angle^^ Et pour les ordure. Je pense que tu es déjà aller à un marché au puce? oui, non?^^ C'est fou ce que les gens gettent ou donne pour rien, considérer comme ordur, innutile peut avoire une beauté admirable pour le "connaisseur". En tout quelques choses doit être de valeur que même toi tu as oublier. Un vide grenier nous rappel des souvenire non? de vieux objets parfois moche mais qui ont pour nous une signification autre que jouet, bout de plastique ou autre. Une valeur oublié tout comme l'objet jusqu'a ça réaparition. Cherche Flo, je suis sur que tu es comme mon vieux grenier(façon de parler hein^^) Sous les piles de vieux journaux, de bois et de truc moisis (c'est foux ce qu'on peut mêtre au grenier parfois^^) je suis sur qu'il y a plusieurs "objets" qui vallent bien plus que l'on pourrait le faire croire^^ Allais mon heure est là, demain travail, bonne nuit FLo^^
    7
    Mercredi 2 Mai 2007 à 11:41
    Bonjour ici...
    ...tout d'abord, merci d'avoir pensé à un anniversaire, c'est gentil comme tout. Je constate que la blancheur de tes pages a cédé à une noirceur que j'espère passagère. Le temps demande beaucoup d'abnégation, mais il est, au bout du compte, salvateur pour tous les bleus de l'âme et du coeur... Bisous là...
    8
    Flo
    Mercredi 2 Mai 2007 à 12:08
    Wouaaa Spleen :))
    Je n'oublie jamais ni les anniversaires, ni les gens... La noirceur, passagère, je ne sais pas... Bisoux ici aussi parce que j'en ai déjà fait plein chez toi :))
    9
    Sara
    Mercredi 2 Mai 2007 à 20:58
    avis
    J'aime ce que tu �?�©cris, les mots que tu utilise et ta facon de t'exprimer. Tu connais sans doute ces apr�?�¨s midi qui se font de plus en plus rares �?�  cause de toutes ces occupations qui peuvent remplir ta vie, o�?�¹ tu as envie de connaitre, lire des gens que tu ne connais pas et qui peuvent te ressembler question de fuire ce mat�?�©rialisme qui nous �?�©touffe, de franchir ce monde de sentiments, de l'humain �?�©cras�?�© par l'oublie. Et que voila, je suis dans un de ces jours, je glande chez moi et puis j'ai tap�?�© sur google " j'aime parler de mes sentiments" et un lien m'a ramen�?�© �?�  ton blog. C'est le premier article que j'ai lu et j'ai aim�?�©. Des fois je profite de mes journ�?�©es creuses, ou des soirs o�?�¹ j'arrive pas �?�  dormir et j'�?�©cris aussi, c'est vrai que ca fait vraiment du bien et que je ne comprends pas ceux qui ne se livrent pas �?�  ce plaisir.
    10
    claude-annie
    Jeudi 3 Mai 2007 à 02:05
    ......
    Tous les commentaires que tu re�§ois proviennent des personnes qui te connaissent et qui suivent ton parcour de vie, le mien aussi futile qu'il peut paraitre sert seulement a te dire : Dans tout se dont je lit je trouve des sentiments ramen�©s du passer qui faient surface.Ce qui est merveilleux, cet la fa�§ons que tu t'exprime, tes paroles sont sinc�¨res et sont tellement intelligentes. Tous cela pour simplement dire que toi au moin tu as des raisons d'�ªtre fi�¨re de toi. -claude-annie xx
    11
    Flo
    Jeudi 3 Mai 2007 à 09:20
    Merci Sara et Claude-Annie
    d'avoir laissé quelques mots ici après votre visite, ça me touche beaucoup que des personnes extérieures laissent leurs témoignages ou leurs avis sur ce que j'écris ou sur ce qui en ressort, ça m'aide beaucoup à continuer, bises à vous deux
    12
    Josee
    Jeudi 3 Mai 2007 à 10:19
    ca fait longtemps
    ma grande! pardonne mon absence, mais sache que pour autant je ne t'oublie pas...Mais c'est vrai qu'en étant ailleurs...Je t'embrasse bien fort ma douce Flo!
    13
    Flo
    Jeudi 3 Mai 2007 à 13:29
    Josée, moi aussi
    ça fait bien longtemps mais c'est comme dans la vraie vie, je n'ai plus très envie de sortir, de rencontrer du monde, je me contente de rester là, sur mon blog et d'attendre... Comme si c'était ma maison :( Je t'embrasse aussi Josée, je vais venir te lire, promis
    14
    marjo
    Jeudi 3 Mai 2007 à 20:13
    pardon?!?!
    Salut Flo! je te lis depuis longtemps aussi sans jamais avoir osé laissé un post, pour dire quoi en effet, ce que tant de gens te répètent inlassablement, à savoir que l'on te lit en espérant tous déchiffrer un message d'espoir de ta part?? mais là je me lance, parce que tu n'es pas "rien". Tu sembles avoir un courage si énorme et si lourd la fois,et malgré tout chaque fois tu le soulèves, le jette par dessus ton épaule et fait un pas un peu chancelant en avant... tu marches... tu te sens peut-être détruite mais malgré tout cela tu te reconstruis... et si tu n'étais rien tu ne le pourrais pas. Ton potentiel est énorme Flo! Nous t'admirons tous ici. Tu vaux beaucoup! Biz de l'obscurité informatique, sur laquelle tes poèmes jettent des rais de lumières parfois... si si
    15
    Flo
    Vendredi 4 Mai 2007 à 09:53
    Marjo, merci
    de me lire, et surtout merci d'avoir écrit un commentaire... Bises
    16
    phenix
    Samedi 5 Mai 2007 à 02:55
    Hello
    coucou flo Me revoici chez toi ...Touchée par tes maux,je viens prendre de tes nouvelles! en lisant les coms non pas par curiosité malsaine mais pour decouvrir des pensées similaires aux miennes,je vois que tu ne baisse pas les bras pour ce proces en cours....continue a te battre ....tu n es pas rien flo! tu es toi et on t as fait bcp de mal ...ton plancher est le plafond de bcp de personnes...releve la tete ...exorcise ...CONTINUE A ECRIRE...je t embrasse tres affectueusement et je reviendrais prendre de tes nouvelles gros bisous
    17
    Flo
    Samedi 5 Mai 2007 à 10:44
    Merci Phénix
    c'est gentil à toi de prendre encore de mes nouvelles, oui je vais continuer ne t'en fais pas, je vais donner tout ce que je pourrais encore donner, à bientôt, bises
    18
    Mardi 29 Janvier 2008 à 12:12
    Moi aussi
    Merci à toi d'avoir le courage de décrire ce que tu ressens, ce que tu as vécue. Bravo de te remettre à la verticale à chaque fois que quelqu'un a voulu te mettre à l'horizontale. Sache bien que ce n'est pas toi l'ordure, la honte, mais le manque honteux d'humanité qui a animé la (ou les) personne(s) qui t'ont manqué de respect. Je suis victime tout comme toi. Mais j'essaie du mieux que je puisse de faire de ma vie une création artistique car il n'y a que par l'art, l'art de mots, l'art de la scène ou n'importe quel art que l'on pourra trouver la joie de se reconstruire. TU es la seul artiste de ta vie et personne ne peut t'enlever l'essence de ton "toi profond". Tu n'es pas toute seul nous sommes toutes avec toi et te soutenons même si tu ne nous connaît pas. Mais ce que tu écris le fait que tu veuilles le partager avec nous fait de toi quelqu'un de magnifique. MERCI D'ÊTRE TOI.
    19
    Flo
    Mercredi 30 Janvier 2008 à 17:03
    Et merci à toi, Izzy,
    pour ce touchant message... Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :