• S'apprivoiser

           Olivia Ruiz - La Renarde




    La vie, une souffrance
    L'amour, une errance
    Le cœur en état de manque
    Envie de prendre la tangente
    S'enfuir et se fuir
    Les yeux fermés, courir
    Ignorer ses douleurs
    Oublier ses peurs
    S'enliser dans la peine
    Pour masquer les problèmes
    Ne plus être qui on est
    Ne plus s'aimer assez
    Une prison de silence
    Antichambre de l'espérance
    Porcelaine fissurée
    Souvenirs d'antan écorchés
    D'une chambre qui reste vide
    Au coin des yeux une larme acide
    Comment faut-il s'y prendre ?
    Aimer sans même comprendre ?

    Une petite âme prête son sourire
    Ouvre son cœur pour un avenir
    Met des couleurs sur un sanglot
    Un arc en ciel pour qu'il fasse beau
    Une petite âme prête sa plume
    Ouvre ses bras, repousse l'écume
    Des mauvais jours nés du passé
    Sans rien attendre et sans juger

    La laisser s'approcher
    Se laisser apprivoiser...

    (Pour toi...)


  • Commentaires

    1
    Vendredi 25 Mai 2007 à 12:48
    super chansson..
    et super album aussi .merci ma flo pour tous ce que tu nous donnes...1000000 lechouilles a toi et A+++..
    2
    Vendredi 25 Mai 2007 à 12:49
    heux...
    j'avais oublier j'ti fait une speciale dedicasse chez mois ..biz a+++
    3
    Flo
    Vendredi 25 Mai 2007 à 13:02
    Oh! Merci
    mon Bruscu, je viens voir tout de suite, bises
    4
    Samedi 26 Mai 2007 à 11:18
    Magnifique.....
    magnifique !! qu'est cette chanson, ele me ferait pleurer.Et toujours de très beaux écrits....aller continue et sans que l'on ne te juge, tu es "Toi" .Bisous Flo
    5
    Flo
    Samedi 26 Mai 2007 à 11:25
    Merci ma Saxo
    cette chanson c'est "La renarde" d'Olivia Ruiz, je te l'enverrai si tu la veux, bisous
    6
    Samedi 26 Mai 2007 à 14:39
    ma révérence
    Une petite âme prête son sourire Ouvre son cœur pour un avenir Met des couleurs sur un sanglot Un arc en ciel pour qu'il fasse beau Une petite âme prête sa plume Ouvre ses bras, repousse l'écume Des mauvais jours nés du passé Sans rien attendre et sans juger toutes les lumières généreuses de l'Amour sur cette petite âme si merveilleuse...petite âme à le droit au bonheur...des arc-en-ciel de couleur plein les bras Flo...ça va aller tu verras...je le sais , je le sens...tu meurs et renaît constamment, immortelle.....
    7
    Flo
    Samedi 26 Mai 2007 à 14:52
    Lili, je ne sais
    pas si ça va aller, je suis fatiguée de toujours lutter, de toujours devoir attendre. Cette "petite âme" c'est moi, mais aujourd'hui elle est détruite, plus la force de renaître, de sourire. Et pourtant il suffirait de peu de chose, un mot, un geste, un sourire... Merci beaucoup à toi, je t'embrasse, Lili
    8
    Samedi 26 Mai 2007 à 15:18
    et bien
    moi je crois en toi et saches que je suis là...par la pensée et le coeur, la preuve je suis encore là, là où d'autres ne sont pas, mais sachent qu'il y a d'autres coeurs qui sont là à t'aimer, te soutenir et t'apprécier pour ce que tu es....bise
    9
    Flo
    Samedi 26 Mai 2007 à 16:49
    Oui, Lili
    toi tu es encore là et toujours là et c'est pour ça que je te remercie autant, c'est là qu'on reconnait les gens sincères et de coeur, comme toi...
    10
    Dimanche 27 Mai 2007 à 08:17
    Bien jolis
    ces mots. ça coule tranquille. Un peu mélancolique.
    11
    Flo
    Dimanche 27 Mai 2007 à 08:42
    Oui Arawak
    ils coulent comme la mélancolie sur mon coeur, merci de ta visite, bise
    12
    Fiu
    Lundi 28 Mai 2007 à 21:04
    sans rien attendre,
    en effet, et surtout sans juger... Bises, chère Flo
    13
    Flo
    Lundi 28 Mai 2007 à 21:26
    Oui Fiu
    c'est le principal, je crois, ne jamais attendre quoi que ce soit en retour et, surtout, ne jamais porter de jugements sur les personnes que l'on aime. Bises à toi également
    14
    Fiu
    Lundi 28 Mai 2007 à 21:54
    ..et puis,
    la laisser t'apprivoiser, c'est aussi t'offrir, et pour celà t'accepter un peu. T'y sens tu prête?.
    15
    Flo
    Lundi 28 Mai 2007 à 22:44
    Non,
    c'est à cette personne de se laisser apprivoiser, un oiseau sauvage et perdu à qui je tiens tout particulièrement...
    16
    Vendredi 27 Juillet 2007 à 20:34
    effet
    Quel beau poème que voilà!
    17
    Mardi 7 Août 2007 à 21:13
    un petit texte
    regarde cette petite âme, au fon de ton corps.. cette petite âme, écoute la.. écoute la te dire, quelle veut s'épanouir... entend tu, sa douce mélodie, qui te dit, que longue, sera ta vie.. une vie d'amour, pour l'infini.. au non jamais, tu sera dans l'ennui... les gens qui t'aime, sont a tes coté.. pour ceux que j'ai vu, ils sont très présents.. sur ce blog comme dans ton coeur.. l'amour a une place.. tout comme le bonheur........ ( je l'ai écrit en écoutant la chanson, tendre bisou)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :