• Seule et muette



    L
    es arbres pleurent, feuilles à feuilles, frêles ils frémissent sous le ciel qui met du bleu sur les feuilles alors que je cherche de la couleur au fond de mon cœur. Je regarde leurs feuilles tomber et, même si je tends ma main, elles tombent inexorablement sans que je ne puisse les en empêcher.

    J'entends encore les loups hurler. Je ferme les yeux pour qu'ils disparaissent. Leur présence m'écorche, leurs mots m'égratignent et leurs mains rêches viennent bleuir ma joue fantomatique. Cinglante gifle qui me ramène à la vie. Je cherche de la vie sous le marbre. Mais je me brise les os en des endroits que je ne connais même pas Je me meurs d'absence. Je me meurs de silence.

    Je regarde la vie mais mon cœur implore et se fêle. Je suis muette de peur, muette de mort, comme cette petite fille assassinée dans le tiroir de ma mémoire. J'aimerais ne plus entendre leurs voix. J'aurais tant voulu qu'ils me comprennent, qu'ils sachent que j'étais fatiguée. Rien ne les touche et leurs cris me font mal. Comme cet arbre, je m'effeuille. J'ai peur de l'écharpe rougie qui endentelle mes plaies. Mes mots aimeraient gémir. Ils meurent avant d'être, avant de naître. Ils tombent, bleus comme les feuilles.

    Je sens ma solitude couler sur mon cœur tranché. J'aurais voulu des mains pour me redessiner un corps vierge de coups. J'aurais aimé de la tendresse sur mon cœur en croix, de l'amitié sur mon sourire de chagrin. La terre appelle les feuilles de ses lèvres béantes. Un doigt rougi se pose sur sa bouche d'ocre. Il n'est que pâleur. Il n'est pas l'heure. Mes étoiles se sont échouées dans la boue.


  • Commentaires

    1
    Fiu
    Mardi 22 Mai 2007 à 17:58
    eh bien!
    A peine le tps d'écrire un message sur la page précédente... un nouveau texte!.. ..que j'aime beaucoup.. mais alors BEAUCOUP!!!
    2
    Flo
    Mercredi 23 Mai 2007 à 15:16
    Moi aussi
    je l'aime tout particulièrement celui-ci...
    3
    Mardi 29 Mai 2007 à 11:10
    L'humain dans l'1, visible...:+)
    Tueur de fausses solitudes JE mince : Cri dans l’UNIVERS... Sel d’Ether, KI marine... LA : cosmique soupe. At home, jet, confiance en LA VIE : hurle l’assaut, lie, tue de fausses mémoires. L’1 dit « vie duelle » n’est 1 séparable du TOUT, ESPOIR…
    4
    Flo
    Mardi 29 Mai 2007 à 11:39
    Espoir...
    je ne sais pas, plus, merci de ce commentaire si particulier mais que j'aime beaucoup, jouer avec les mots, leur sens, leur essence... Bises Air-Mess
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :