• Ton ange oublié...


             Aaron - Le tunnel d'or

    Parce que tu as oublié que, quelque part, un ange t'attendait en silence......
    Parce que tu me manques tellement et qu'un ange oublié n'a plus de raison d'être......

  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Juin 2007 à 21:20
    Vomir le temps...
    Incessant de la révolte larvée, de tout son saoul au jour le jour débordant... Pour habiter l'éternité, joie de l'instant, où la peau va s’offrir au soleil, Dieu de feu... Bien à vous, chère Flo. Armanny
    2
    Samedi 9 Juin 2007 à 17:51
    Ce vide
    qui fait mal jusqu'au fond de l'âme... cet étau qui serre la gorge et le coeur... quand tout ton être a faim et soif d'elle et que rien ne vient plus taire les cris de désespoir dans ta tête... Quand tu as l'impression que plus rien ne sert à rien... Tu le dis si bien ma belle amie... Je t'embrasse... Tes mots me touchent tant.
    3
    Samedi 9 Juin 2007 à 23:12
    hello
    Si on part c'est parfois aussi pour mieux revenir
    4
    ...
    Dimanche 10 Juin 2007 à 19:05
    De passage
    De passage Tant de fois, j'ai glissé sur les mots de ce blog et j'ai souffert à  travers des textes d'une portion de tes douleurs. Tant de fois perdue, hébétée, j'ai cherché une vérité dans ces lignes et un oubli pour ne pas sombrer dans celui de la mort, pour ne pas me laisser haper par ces sanglants désirs, ces belles promesses. Tant de fois, J'ai cliqué, j'ai survolé, j'ai admiré et j'ai désespéré. Aujourd'hui c'est de peur que je tremble, de celle qui mine doucement, de celle qui gratte un peu chaque jour, chaque heure et arrache de la vie. Oui, bien que je ne te connaisse pas, et que tu sache encore moins qui je suis, je tremble que tu abandonne. A chaque passage, j'espère trouver un peu de poudre d'espoir dans tes articles, mais dans celui-là , j'ai peur d'y voir l'abandon, encore plus. Tu effaceras sans doute ce commentaire, mais tu auras le message : s'il te plaît, vis.
    5
    Lundi 11 Juin 2007 à 17:06
    Coucou...
    ...parce qu'il y a des gens ici qui t'attendent en silence, Flo, qui attendent que tu reviennes, que tu acceptes d'ouvrir les volets pour venir te faire la bise et échanger un peu de soleil avec toi. Bises Flo...
    6
    Lundi 11 Juin 2007 à 20:36
    pour
    ton coeur d'ange blessé, un bouquet de fleurs, quelques parfums d'amour pour te panser de douceur, et quelques prières pour te donner la lumière, celle qui transcende toutes plaies à jamais, qu'il te soit donner une nouvelle fois de te relever Flo, je te donne ma main s'il le faut...bise de l'enfant d'agartha
    7
    Fiu
    Lundi 11 Juin 2007 à 21:41
    vite, vite,
    un bisou bulle en attendant d'avoir à nouveau le plaisir de te lire
    8
    Mardi 12 Juin 2007 à 09:32
    Il attend...
    ...l'ange. Un jour on se rappelle. Il a le temps l'Ange, c'est même son ultime pouvoir. Bisous.
    9
    Mardi 12 Juin 2007 à 20:35
    dis Flo ???
    tu as des problèmes ?? bizarre de ne plus te voir !! réponds moi, je m'inquiète. Bises tendres
    10
    Mercredi 13 Juin 2007 à 11:53
    allooo
    Ou es tu belle Flo? Ton absence m'intrigue et m'inquiète au plus haut point.Un signe de ta part ne serait pas de trop
    11
    Mercredi 13 Juin 2007 à 12:31
    Fée
    ...juste un petit passage d'une fée. Juste un petit conseil de la même fée : protège toi des anciens suicidés qui viennent polluer ton blog. Quoi ? les 3 dolipranes n'ont pas fait surdosage ? Tu ne crois pas que tu mérites beaucoup mieux. RO POUTOUX Sarah
    12
    Marjo
    Jeudi 14 Juin 2007 à 19:27
    Plus
    PLus de jolis mots! j´espère que cela signifie plus de vilains maux... salutations distinguées
    13
    Jeudi 14 Juin 2007 à 23:05
    le fol déferlement du présent...
    A ce point, flux et reflux, carpe diem, eh oui ! Il existe ce soleil réparateur sous forme nue... Aux allures fauves, sauvages et masquées... Bien à vous très cher Flo. Armanny
    14
    Vendredi 15 Juin 2007 à 15:56
    Dis ma Flo
    J'ai lançé sur mon blog un appel à la solidarité... S'il te plait en tant qu'ange gardien suppléant, tu ne veux pas venir juste trois petites secondes secouer tes ailes du bonheur pour une petite Moune qui souffre ? BISOUS SARAH
    15
    Samedi 16 Juin 2007 à 12:44
    Juste
    te dire que tu restes dans mes pensées chaque jour, je viens ici voir un signe de toi...un espoir de te revoir...te lire encore...soit forte Flo, la vie est vraiment parfois difficile...et j'en sais aussi quelque chose même si je ne la dévoile pas sur mon blog...mais j'ai compris avec le temps que les évènements de la vie sont et que l'on n'y peut rien , il faut les laisser avoir été, les laisser là où ils sont, il faut adopter l'acceptation de l'instant et poursuivre son chemins , car il est encore un chemin devant, qu'il nous appartient de prendre , nous pouvons même y planter quelques fleurs en passant pour les autres qui comme nous attendent un signe ou un espoir...nous pouvons la rendre notre vie belle ...à nous de le vouloir et d'y croire...je te dis tout ça aujourd'hui alors que j'ai le coeur gros tu vois !!!! mais je refuse de valider ma souffrance, alors je regarde le chemin et j'y mets des soleils car je t'y vois au loin...bise amie et sincère Flo
    16
    Samedi 16 Juin 2007 à 15:08
    Bonjour ici
    je t'ai trouvé très inspirée dernièrement et puis pouf, plein de beaux textes ont disparus... Pourquoi? J'espère que tout va bien A bientot
    17
    Josee
    Mardi 19 Juin 2007 à 10:03
    Les anges
    auront toujours une raison d'être, peut-être pas celle qu'on pense, mais une raison importante. Ma Flo, ton coeur est déchiré, et je peux à peine imaginer ce que tu vis au fond de toi. Mais je reste persuadée que cette force qui t'as maintenue en vie jusqu'à maintenant, ne t'abandonnera pas. Je te laisse milles baisers petit ange.
    18
    Dimanche 19 Août 2007 à 15:41
    pas de simples paroles
    musique très touchante, surtout quand notre esprit ne sait plus où il en est...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :