• Trop conne

    Trop conne pour mourir parce que je n'y arrive pas
    Trop conne pour vivre par ce que je n'y arrive pas
    Trop conne pour tout effacer parce que je n'y arrive pas
    Trop conne de me raccrocher au vide, à l'absence
    Trop conne d'aimer des maux, des mots, des phrases
    Trop conne d'avoir survécu à tout ça, d'avoir tenu jusque là
    Trop conne de ne servir à rien, à personne
    Trop conne de tout détruire autour de moi
    Aujourd'hui, j'ai perdu tout ce que j'avais de plus beau
    Tout ce que j'aimais. . .

    FINI. . .     MARRE. . .     MERDE. . .


  • Commentaires

    1
    wanted
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 18:28
    .
    Conne? je trouve que cet adjectif ne te vas pas du tout. Servis a rien? ON a eu beau parler que via blog donc virtuel mais tu as "servis" a me remonté. Ce racrocher a ton vide, mais tout le monde se raccroche a un vide, que se sois un vide intellectuel, spirituel, matériel ou encore mental. JE trouve ces mots blessants pour ta propres personnes. Tu est louin d'être conne! Cinon te ne serais pas devenus une personne avec laquelle j'aime discuter (même via inter). Stop cet autodestruction de ton image! Regarde toi dans un morroire, et ne regarde pas autour de toi, ce noire ci obscure qui t enveloppe, mais regarde dans toi, cette femmes qui est ci douer avec les mots, cette femme qui a survécu à des choses que peut aurais survecu. Regarde, je n'ai beau pas te voire, je sais, je sais que tu es une battante, tu ne te laisse pas aller. Ci vraiment tu serais "conne" tu ne serais déjà plus la pou nous abreuver de tes textes. Flo regarde, regarde cette femme, elle a beau être envelloper dans el noire, une partie de son corp est encore éclatant, cette pertie cituer au torse en haut a gauche. Ton coeur flo... Même ci pour le moment l'obscurité te dup en te faisant croire que tout ton être n'est que movais, je sais que ce n'est aps le cas. Car j'en suis sure, ton coeur est l'un de splus vaillant que je connaisse. Un coeur qui a pu être souiller par la vie, mais qui a su rester pure tout de même. UNe étincelle, courage flo courage. (tu ne mérite pas ces auto-critique). PS je t'avais dis que je ne te disais que au revoire^^. Courage...
    2
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 18:34
    Wanted
    aujourd'hui j'ai tout perdu, tout ce à quoi je pouvais encore me raccrocher pour vivre, pour aimer, y'a plus rien de tout ça maintenant, que du vide, plus de refuge, plus de cocon, j'ai peur de l'absence, ça me fait trop de mal, oui je suis conne de me raccrocher aux gens parce que tôt ou tard ils nous blessent et nous retirent ce que nous avons de plus cher... merci à toi
    3
    Wanted
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 19:29
    L'amitier, l'amour
    Ces 2 sentiments repauses efectivement sure al confiances mutuelles entre les 2 personnes. Ci sa ne marche plus, il nous prennent quelque coses effectivement, mais sans le savoire nous aussi nous leur prenons quelque chose. JE comprend que dans ces moment la on se dit, plus rien ne me retiens en se monde jamais le soleil ne brillera a nouveau dans mon coeur, mais toutes ces penser obliger par le noire qui nous entour a ces moment sont faux! POurquoi? simple réponse, il y a toujours un espoire, même ci il nous semble innaxecible. UN jour le soleil reviendra ton coeur toujours même ci tu ne le crois plus ou que tu ne le vois plus brille quand même même ci pour le moment il n'est que une petite étincelle.Moi aussi je soufre pour des histoire donc je n'ai pas envie de narré. Mais chaque fois que je sens l'obscurité m'envahire un mot me viens en tête, "merci" pourquoi donc un mot ci bizzar dans ces temps de nuage et de brumes? Merci de m'avoire fais sentire d'être en vie. Ci j'aime les armes blanches ce n'est pas pour m'entailller je trouve cela tellement peut réfléchis. De plus la douleur physique n'est comparable a celle de l'esprit et du coeur. L'absence, l'absence qui peux faire ci mal o comme je comprend bien cela, cette absence obsédante, mais pour cela j'ai aussi trouver un mot pour le "contré", méditation. Méditer du pourquoi du comment, méditer sure des chose que nuls pense car cela est trop compliquer ou encore tellement bêtes que tout le monde crois pouvoire y répondre. Dans ces instants ou je me sens seul, ci seul, que je ne crois plus rien valoire, je me met position du lotus, et je médite, non pas pour trouver un point d'éveil d'esprit, mais pour une compréension de ce qui se passe. Le cocon, qu'il soit familliale ou encore amoureux voire même d'amitier un cocon n'est jamais invlnérable même ci on force a se le faire croire. Un cocon qui nous protège, qui nous chéris. Tellement beau mais qui a tendense a nous faire oublier la réalité. mais surement tu as déjà commancer a retisser un cocon, une crisalide blanchatre dois déjà s'être mis un peut en place, même ci cela peux prendre du temps j'en suis sure, un nouveaux cocon ce crée autour de toi. S'attacher au gens fais soufrire ça oui, mais quand on s'attache au personnes on le sait déjà que en moins d'une minute cela peut nous brisé, mais ou serais la beauter de toutes amitier ou histoire de coeur ci il n'y avais pas un telle risque? Et pourquoi avoire peur que cela arrive? Ci ça arrive, même ci sre le moment sa fais mal, il y a les souvenires, ci beau ci frêles mais qui redonne espoir. Mais sache quand même cela Flo. "Les plaies faites par nos cher ne sont entretenu que par nos larmes de regrets. Ces même larmes qui noies notre coeur l'empéchant de respirer, l'empéchant de cicatriser. Courage flo je sais que tu n'est pas conne mais humainne!que malgrés toutes ces douleurs tu reviendra, plus belles plus poétique, plus touchante encore dans tes mots qui m'ont temps fais rever. Courage flo courage. NE te laisse pas noyer par ces larmes. courage, courage...
    4
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 19:51
    Les larmes
    me noient déjà depuis plusieurs semaines, personne ne semble s'en être rendu compte, personne ne semble comprendre réellement ce qui se passe, comprendre ce qui me faisait avancer à grands pas, ce qui me faisait résister, ce qui me donnait cet élan pour guérir, pour écrire tous les maux et les balancer de ma conscience en les jetant sur ce blog, la seule personne qui avait compris, qui était attentive à cela, n'est plus là, ne reste que son souvenir... le soleil ne reviendra que quand je verrai ce souvenir, que quand j'aurais retrouvé cette personne que j'aime........
    5
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 21:24
    no no no no STOP , reste avec nous!!!
    Moi qui étais drogué a ton blog, ouain tu vas me manquer si tu nous abandonnes...c'est vrai que pour certains c'est soaulant les plaintes...mais c'est qu'ils ne sont pas tous empathiques, difficile avec els distances de se mettre a la place de l'autre..., tient on est dans le meme cas, et la seule chose que j'ai trouvé pour me calmer c'est d'oublier en ecrivant, en meditant, en me disant que ça devient ridicule de me torturer..., oui de tourner la page si l'autre ne fait rien pour revenir vers moi après tous mes efforts...je te comprends Flo et si tu arrives a ce point c 'est peut e^tre que tu vas faire ton coming out, c 'est prendre ton desitn en main vraiment, t'es forte, ...c'est vrai la vie est parfois étrange, cruelle, morbide, fatalte, ennivrante, absurde...quand on a besoin des autres ils ne sont jamais la,e t quand on a plus besoin ils sont la (c'est un non sens...on est tous contre courant)...mais je te rassure ça se passe aussi aprfois bien..;alors j'imagine que tu auras un jour ton moment de Nirvana, d'extase totale, ou tu riras de tout ça..garde espoir, soit forte, mais en attendant take care, don't comit suicide please, on peut en parler, on peut se voir, on peut tout faire, ..j'ia souffert aussi le martyre ...on fait tous pariel sur terre...et c 'est le fait qu'on ne voit pas les autres gemir qu'on se creait un putain de drame...non sincerement reste ici sur ton joli blog pour nous, tu es super douée, j'aime te lire que se soit joyeux ou triste... tu es jeune, tu es adorable, tu merited 'être heureuse, t'as tout, et c'est pas les bloggeurs qui vontt e dire le contraire, de plus un blog c'est joli mais la vie encore plus si ouvre grand les yeux a cette lumière peut être avueglante mais ça vaut la peine crois moi, relativison...!!! allé ma Flo, je t'adore?au cas ou tu reviens plus, on se chatt...kissous angel!!
    6
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 21:37
    Lumière
    alors tu peux peut-être comprendre ce que je ressens parce que moi j'étais droguée à un autre blog qui n'existe plus aujourd'hui.......
    7
    Wanted
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 21:58
    Je crois
    JE crois que je peut comprendre même ci je n'aprouve pas. Mais chacun fais celon ce qu'il ressent. Ci celà est vraiment la fin d'un blogg, je dis t en pis. Même ci je vais le regretter vu que j'ai beaucoup aimé tes textes et encore le mot est faible. J'ai aussi aimé parler avec toi, o oui partager nos idée nos phylosophie et encore nos maux, mots. Effectivement tu mérite d'être heureuse, bien plus que moi et de bien d'autre. Tellement soufert de la vie, j'espère que un jour tu seras heureuse. Meme ci je pense tu ne riras jamais de tout ça. Tu essayeras d'oublier je penses. Comme j'aurais voulu te connaitre un peux mieu que sure un blogg. Mais dans le monde ou l'on mange et on bois, je suis tellement plus reserver et froid. En espérant que ce ne sois pas la total finition de tes textes si absorbant, en esperant aussi une fois avoire de tes nouvelles car tu es précieuse au monde des textes. JE te salue... Courage flo, courage ...
    8
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 22:11
    Moi aussi
    j'aurais bien aimé te connaître un peu plus, je ne mérite pas plus qu'une autre d'être heureuse, j'essayais juste de me reconstruire comme je pouvais, de retrouver le chemin du bonheur par celui des mots, quelqu'un m'a beaucoup aidée en enlevant de lourdes pierres sur ce chemin mais aujourd'hui les pierres sont revenues en un éboulement qui a tout recouvert de poussière et d'absence, j'aurais aimé poursuivre pourtant, ça m'était nécessaire, vital presque, à moi-même en premier lieu, et à d'autres aussi, je le sais parce que vous êtes plusieurs à me le dire, j'avais tant de choses à dire, à écrire encore, mais aujourd'hui, le fil s'est rompu quelque part, "un seul être vous manque et tout est dépeuplé" disait Lamartine, moi je me raccrochais de toutes mes forces à cet être.......
    9
    Bernichou
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 22:17
    Ma chérie,
    ... arrête d'être trop conne. Je te serre très fort là, contre moi.
    10
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 22:25
    Bernichou, pourquoi
    faut-il toujours souffrir encore et encore? Pourquoi pas de répit, jamais? Pourquoi s'attacher à une personne plus qu'à une autre? Pourquoi ne pas pouvoir, ne pas réussir à être heureuse un peu plus longtemps que quelques semaines, quelques mois? Pourquoi tenir tant à des mots, si bien que lorsqu'ils disparaissent, plus rien n'existe autour, plus rien n'a de sens?
    11
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 22:32
    Flo...
    ... Tu as traversé déja bien des épreuves, connu bien des tourments... Pourquoi toujours la vie semble s'acharner à rendre ton chemin ardu? Je n'ai pas de réponse, c'est peut être la fatalité. Tu as su refaire surface, et ce n'est aps par les autres que tu y es parvenue, c'est en te fondant sur TA force intérieure... Cette force que personne ne t'a jaamsi enlevée et que personne ne t'enlèvera jamais... Tu as déja réussi... ne t'arrête pas en chemin, même si cette marche semble plus haute que les autres...
    12
    lightmood
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 22:39
    oui en effet lol
    j'ai tout jeté car ce blog je l'avais crée pour quelqu'un que j'aime , rien de plus mais si il t'a plut je suis contente aussi, et sns elle, ce blogg sert a rien...et comme tu dis , un seul être vous manque et tout est depeuplé....life it s hard....moi aussi j'aurais mieux aimé te connaitre, oué...a la limtie t'as qu'a te faire un autree blog ailleurs...te refaire une nouvelle peau...changer d'air ;)
    13
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 22:42
    toula, non
    aujourd'hui la marche est bien trop haute pour moi, j'ai plus aucun refuge, plus aucun repère, peut-être que je suis trop conne aussi de donner tant d'importance à certaines choses que d'autres ne comprennent pas forcément ou trouvent ridicule de ma part, mais pour moi c'était plus que tout, c'était ma seule raison de continuer, l'unique but de mon écriture, la seule chose qui me permettait de regarder droit devant et de trouver de la force, c'est le hasard qui avait tellement bon avec moi pour une fois, mais là, y'a plus rien
    14
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 22:45
    Flo...
    ... les événements nous brûlent parfois plus que les ailes. Ils altèrent nos fois et nos convictions. tu n'as certainement pas eu tort de te donner à 100% dans une direction. Maintenant, si ton chemin doit être différent, alors tu peux le prendre aussi... tu l'as déja fait. Et si à l'instant présent la charge paraît insurmontable, elle ne le restera pas...
    15
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 22:45
    Lumière, je peux pas
    aller ailleurs, je peux aller nulle part pour le moment, c'était chez moi ici (et ailleurs aussi, un peu), c'est comme si j'avais plus de maison virtuelle d'un seul coup, plus d'abri
    16
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 22:49
    tout s'est effondré
    pour moi, Y'A PLUS RIEN, je peux plus revenir ici et voir les pages blanches, ça me fait trop de mal, c'était la première chose que j'allais lire le matin et la dernière le soir avant de dormir, je connaissais tout par coeur pourtant, le moindre mot......... Y'A PLUS RIEN
    17
    Vendredi 20 Octobre 2006 à 00:13
    bon
    je te connais pas, mais je connais ça, je veux pas être pésimiste et faire mon chieur mon chiant, mais ceux qui dise tu va voir tu va oublier, c'est rien le soleil brille, brille, un nouveau jour, j'y crois pas moi, je sais que rien ne s'oublie (pour moi là je parle) je sais qu'on faiot semblant d'oublié mais qu'inconsciement ça reste enfouie là au très profond de ton être. Oui, je sais c'est pas une bonne nouvelle, faut vivre avec ou pas, oublier en camoufflant pour continuer, mais sa restera en toi et pour toujors, moi je le tiens de moi, ça fait 15 ans 15 longues années, durant le parcours, j'a ceux qui lie, ceux qui pour une phrase un mot te donne le courage de rester, parce que si tu regarde bien ma belle, ça est arrivée à qui, heim, pas beaucoup, à voir leur coms, aucuns même, cette chose là, des fois ça arrive m^^eme jamais dans une vie, alors c'est déjà pas si mal d'avoir atteint cela. Je sais ce savoir que tu as en toi, je sais qu'il partira pas, sauf si, peut être un jour tu tombe sur quelqu'un qui délie le tout, encore faut t'il qu'il est les couilles de le vivre, les grand bonheur font peur et puis on nous a tellement appris à nous méfier de tout toujours. Mais malgré la douleur ou tu es ou je me tiens aussi, nous avons cette force celle de ne pas quitter ce chemin, celle d'avoir vu l'autre , même si tout ses signes montre le contraire,...........enfin oui écrire c'est hurler en silence, comme duras comme angot, comme toi, comme moi, que le monde aille à sa perte...........
    18
    Vendredi 20 Octobre 2006 à 00:22
    Dino, t'as raison
    j'oublierai jamais, je ne sais pas camouffler ni faire semblant, y'a des mots et des phrases de quelqu'un qui me donnaient le courage de rester, de continuer, d'avancer, y'avait quelqu'un qu'avait compris, qu'essayait de délier tout ça comme tu dis, et ça fonctionnait bien, j'y croyais plus que tout, c'était comme une lumière dans le brouillard, une issue.... merci à toi, de tes mots
    19
    dino
    Vendredi 20 Octobre 2006 à 00:41
    raison
    ou pas je m'en fou, je cherche jamais à savoir si j'ai tord ou si j'ai raison, je dis juste que je ne m'éloignerai plus de ce chemin, je ne peux pas, je ne sais pas faire autrement........tu peu m'écrire je te raconterai, même si toi tu sais déjà, même si l'histoire est différente.......pour cela mon attache à duras, ces mots me relie encore un peu ici, sans je crois que je ne serai plus là depuis bien longtemps.je le sais de moi,..........
    20
    Vendredi 20 Octobre 2006 à 00:51
    Je comprends
    ton attache et ces liens qui te font rester sur le chemin que tu as décidé de suivre.... je comprends trop bien, mais moi j'ai plus d'attaches, plus de liens, plus de chemin à suivre........ tu le dis toi même, sans ses mots, tu ne serais plus là depuis longtemps, moi c'est pareil, je m'en vais
    21
    a flo
    Vendredi 20 Octobre 2006 à 10:04
    oublier?
    oui ne peut pas oublier, mais on peut accepter, c 'est la manière dont du perçoit tes souffrances qu'il faut changer, une fois que tu as changé ce regard la souffrance s'evapore petit a petit, change ce regard, transforme cette douleur en lumière...donc n'essaie pas de te battre contre elle, mais de la transcander...et moi je dis, si tu n'as aps de volonté...ça va coninuer...si tu tappe du point...ça se passera mieux...ce que tu as besoin c 'est de réconfort...mais ce que tu as besoin aussi c 'est de te mettre els idées au clair, car se sont tes pensées qui te martyrisent, tous les jours tu parle de ta douleur...ici, mais un jour faut bien decoller...tu vas pas continuer jusqu'a 100 ans...tu n'as pas des rêves dans la vie...si tu nh'en as aps iamginons, et bien c'est que tu vie dans le passé et que tu n'as plus d'espoir , tu ne crois plus en la vie...donc ça c'est une forme de depression qu'il faut soigner...il faut penser positivement, sinon c'est le crash...je dis pas de faire un sourire de Walt disney ...être fausement heureux....non, juste réapprendre les couleurs du bonheur, ce que c'est que rire, s'amuser, aimer sans souffrire, delirer etc...pour le moement tu puises dans le spleen ta creation...puise dans la joie, avant tou ce que s'est passé...tu etais heureuse non? avant tous ces drames...il faut que tu parles a ton enfant interieur..;que tu imagines comme c'etait avant tout ça...moi avant tous ems probs traumatiques...parce que je suis passé par tout et n'improte quoi...oui oui...j'ia souffert comme une martyre, et je ne le souhaite a personne...et bien avant cela j'etais heureuse tous els jours....petite, ...alors pour faire ressortir ma joie, je pense a ce que j'etais avant lorsque je suis mal, ça me donne une idée du bonheur...de vivre le moment present...laisser ses pensées...tu devrais mediter, faire du yoga...ça te permettrait de maitriser tes pensées..ce que tu as besoin c qu'on te prenne en mazin,e t que tu le fasse seul ou avec des amies...oui, le spleen c'est rien, c 'est une illusion allehcante mais c une illusion...quand t'e sheureux tu vois que cette souffrance était déchue, despotique, qu'elle ne sert a rien...que tu tournais en rond compeltement, que tu t'es pris la tête comme un malade, et que tu aurais pu pendant tous ce temps t'eclater...un jour tu regarderas mes mots avec un autre regard..tu comprendras si tu n'adheres pas aujorud 'hui..;tu comrpendras quand tu auras laisser ta chysalide derriere toi, et que tu decides d'être toi, une adulte avec des qualités comme des defauts, avec des blessures etc...mais de ne pas jouer a la victime..je sais bien que l'inceste, perdre sa mere c 'est l'horreure...moi j'ia vecu ça petite...mais a un âge on refoule...un ange très très proche de la naissance donc...puis l'adopation, puis les gamisn a l'ecole qui te font chiers, t'insulte te traumatises parce que t'es pas miss univers....puis un jour ça va meiux, mais els blessures sont la , et je sais qu'elle reviennent comme une alarme des qu'une situaiton chiantes se presentent...le pire c 'est quand je suis tombée amoureuse , pour ald exueime fois, mais alc 'etait le sommet, j'ai jaamsi autant aimé et souffert en me^me temps...oui le paroxisme de la douleur...alors je me suis , ben vue que je suis plus avec, c 'etait y a 5 ans, que je souffre, que se spleen me tyrnaise l'âme, je vais m'auto hypnotiser..après quoi j'etais un legume....une semaine après...c'est pire d'être un legume qui ressent plus rien, ni joie, ni tristesse.;alors j'a fais le travail inverse...j'ia penser a elle, comme a la madeleine de Proust, pour faire ressortir ems emotions..ça a marché..je suis retombée amoureuse...mais bon elle voulait plus me repondre ...trop compliqué cet amour sans doute...pourtant je sais...et donc bref...puis après avoir bien retrouver mes sens, ce qu'est la joie, sourire, ..j'avais envie d'avoir des amis a nouveau...de m'amuser...et la ça va mieux...mais si tu vraiment savoir toute l'histoire de ma vie, c'est sur msn messenger...ici...je te fais un resumé confus, nul....allé bisous et on t'aime...:)
    22
    Vendredi 20 Octobre 2006 à 10:15
    Le pire
    c'est que les cinq premières années de ma vie ont été heureuses, je pense, seulement je ne me souviens plus de rien, juste à travers quelques photos, j'ai beau me forcer les souvenirs ne reviennent pas, j'étais trop petite et le noir qui a suivi a tout occulté, je croyais m'en sortir, vraiment, grâce à ce blog, j'avais trouvé ce qui me manquait, je commençais à reconstruire ce puzzle, j'étais "bien" pour la première fois depuis si longtemps, beaucoup plus sereine et heureuse......... mais là y'a plus rien, en quelques minutes tout s'est détruit, le seul fil qui me retenait encore ici, je suis désolée, merci de ton commentaire, je crois savoir qui tu es, bises et prends soin de toi
    23
    Vendredi 20 Octobre 2006 à 10:44
    Les pages blanches
    ne me font pas peur^^ Tu sais qu'on fait de notre mieux pour te comprendre ; je me reconnais dans nombre de tes souffrances, et suis triste de te voir ainsi vouloir mettre fin à tout ça... Peut-être ne liras-tu pas ce commentaire, mais j'ai quand même espoir que cela ira mieux pour toi. C'est la moindre des choses, si toit tu sembles ne plus y croire... Ce qu'il y a de plus beau en toi n'es pas perdu, puisque tu es là ; la perte est énorme, certainement, et irremplaçable je l'imagine. Cependant, il reste ce que tu es, quelqu'un que j'apprécie beaucoup même si je te connais encore peu malheureusement ; et j'aimerais faire quelque chose pour t'aider, n'importe quoi, si tu ne coupais pas ainsi tous les ponts... Enfin, le mur de cette page blanche n'est sûrement pas infranchissable à ces paroles que je t'envoie en espérant qu'elles sauront t'atteindre et que (peut-être) tu y répondras. Je sais, ce que je dis n'est pas toujours clair, mais là, je fais des efforts, et j'espère que tu comprendras ; ne dis pas que tu ne sers à rien, car discuter un peu avec toi, même si ce nétait que par commentaire interposé, m'a apporté beaucoup, en confiance et en lumière. C'est sûrement vrai aussi pour d'autres, qu'ils te le disent ou non ; mais pour moi ça l'est particulièrement, sache-le. Voilà ; je ne t'importune pas plus longtemps, mais j'espère sincèrement que ta vision des choses s'éclaircira un peu, et que si tu penses quelque chose de ce commentaire, en bien ou en mal, tu me le feras savoir. Bises...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :