• Vide déconcertant



    Vide déconcertant, terrible, insoutenable, perçu comme un anéantissement, un effondrement. Manque qui amène cette inquiétante étrangeté dans le cours paisible de la vie et de ses repères habituels. Absence qui rompt la continuité de ce sentiment d'exister, qui fissure cette confiance que j'avais en un environnement jusqu'alors fiable et sécurisant.

    Malaise, tension, stress... exclusion...

    Respiration retenue, regards affolés, quête d'un visage, d'un sourire familier, dos crispé par l'attente, estomac noué, pincement au cœur... pathétique symphonie de l'abandon...

    Le visage connu disparaît, le sourire, la voix, l'odeur, le rythme des pas, le quotidien n'a plus de couleurs, plus d'importance, le présent s'éteint, l'incompréhension s'installe, le désespoir germe, il a des relents de souffrance et d'amertume, des remous de frustration, des courants d'accusations contre l'être aimé indispensable... contre soi-même.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 15 Novembre 2006 à 09:34
    Hello
    je souhaite que tes maux s'apaisent, et que le sourire revienne bien vite... Tiens, j'ai pensé à toi vendredi, tout un cours à parler...des anges. Bah oui, même en fac de sciences on a des cours sur les anges, c'est indispensable^^ Bises soufflées dans tes plumes...
    2
    Mercredi 15 Novembre 2006 à 09:38
    Le vide et le plein / Le plein hait le vide
    Dazzle des ailes dans un desert blanc. L'arbre de vie cherche ses racines dans les airs alors qu'elles seront trouvées dans un intérieur profond...
    3
    Flo
    Mercredi 15 Novembre 2006 à 11:09
    Coucou Gat'
    Et ça racontait quoi ce cours sur les anges, y'avait des photos au moins? :)) Bises du matin chagrin
    4
    Flo
    Mercredi 15 Novembre 2006 à 11:12
    Dhimwoe, le retour
    vers l'intérieur profond ne semble découvrir ni vie ni racines, juste quelques cendres blanchies par le temps, comme les ailes d'un vieux corbeau. Bises
    5
    Mercredi 15 Novembre 2006 à 12:56
    coucou Flo...
    ... je ne te laisse pas un baiser vide... Mais "plein" de baisers...
    6
    Flo
    Mercredi 15 Novembre 2006 à 13:03
    Merci toula
    je ne te vois plus beaucoup, tu travailles trop, fais attention à toi (vous) tout de même :)) Bises aussi
    7
    Mercredi 15 Novembre 2006 à 13:10
    En fait...
    ... je n'ai recommencé que Lundi et il a fallu me ré-organiser... Mais tout est rentré dans l'ordre... et encore une fois, toutes mes amitiés et du courage...
    8
    Mercredi 15 Novembre 2006 à 13:40
    Bah non
    pas de photo mais de très jolies gravures... On a appris que les anges faisaient tourner le monde (je croyais qu'ils faisaient juste tourner les têtes moi ;)...mais en fait ça ne m'étonne quand même pas), et plein d'autres trucs de ce genre, y'avait même un gros livre écrit par Thomas d'Aquin qui circulait, je vais pas tarder à me le procurer ce livre, d'ailleurs ! Ah, et puis j'aime bien cet arbre sur la photo, il me rappelle l'arbre de la destinée, je ferai un post à ce sujet dans un jour ou deux... C'est vrai, le vide est souvent déconcertant, on lutte mais parfois il gagne à nouveau du terrain quand on ne s'y attend pas, c'est là qu'on a besoin que l'on nous envoie un peu de courage... Le mien est pour toi, j'espère bien qu'il te parviendra (sinon je te l'apporterai:) !
    9
    Mercredi 15 Novembre 2006 à 19:53
    ce
    texte est comme une respiration, haletante et proche de l'étouffement quelques fois, comme au sortir d'une longue course à travers bois, traqué par le danger d'un animal sauvage. Ici l'animal sauvage est cette indomptable difficulté à vivre normalement, parce que plus rien ne peut trouver le repos d'une normalité, car tout est bousculé par l'anormale inaptitude à vivre un présent que le passé n'a de cesse d'effondrer à chaque instant. J'aime ta façon de parler de tes étouffements, parce que tes mots cherchent à reprendre souffle et essayent une "autre" respiration...
    10
    H I é
    Jeudi 16 Novembre 2006 à 01:17
    H.I.é.
    H.I.é Comme d'habitude!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :